algoric.eu > Biblio > Récents articles > Les pieds ici... la tête là... > version PDF

-> Introduction...
/...

4 - Entre démocratie représentative dévitalisée
et démocratie participative démédiatisée

Il y a quelques années, des dirigeants d'entreprise, ne comprenant pas que des mouvements sociaux exprimaient une attente de considération, s'étonnaient que leurs réponses en forme d'augmentations salariales aggravent le problème au lieu de le résoudre. C'était aussi une forme d'autisme, mineure en regard de celle qui nous préoccupe maintenant, qui pose un vrai problème d'intelligence collective. L'intelligence n'est pas simplement cette "capacité de traitement" que mesure le QI ; c'est aussi le discernement et l'aptitude relationnelle. Dans le cas de l'intelligence collective, il faut ajouter la capacité à se doter de mécanismes institutionnels et coopératifs appropriés. L'actuelle faillite de la décision technocratique porte sur tous ces composants : la capacité de traitement des problèmes immédiats (on joue aux dames...) ; le discernement, ou vision prospective (qui a vu un homme d'Etat et un Projet ailleurs que dans un livre d'histoire ?) ; l'intelligence institutionnelle (l'obsédante référence monarchique, voire féodale, est affligeante dans un monde en réseau) ; l'intelligence relationnelle (autisme).

Il est admis que la démocratie représentative traditionnelle est devenue insuffisante dans une société complexe, qui requiert des médiations plus subtiles, du fait de la diversification des acteurs de la société civile organisée et de leurs rôles (n° 127). A l'opposé, on voit fleurir utopies et démagogies sur une démocratie participative tendant à répondre à ce besoin de sophistication des médiations en les supprimant - comme on supprimerait un organe douloureux (mais utile !) pour supprimer sa douleur. La première, dévitalisée, essaie de jouer les prolongations en cachant ses failles derrière un barnum mass-médiatique aussi excessif qu'inopérant ; la seconde cherche des courts-circuits sur une cyber-agora soulevant de graves questions de légitimité ou de représentativité. Entre les deux, il reste un vaste champ pour l'innovation institutionnelle et relationnelle. Un champ où la communication (stratégique) n'est pas simplement celle des "fils de pub" ni celle du web 2.0...

Suite > Médias et société : 4 modèles...


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
Les dames se changent en échecs
La déclaration d'amour du technocrate
Autisme et Plan D comme dialogue et débat démocratique (sic)
Entre démocratie représentative dévitalisée et démocratie participative démédiatisée
Encadré : Médias et société : 4 modèles


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net