algoric.eu > Biblio > Récents articles > Des pyramides pour surfer ? > version PDF

-> Introduction...
/...

3 - Le brouillard insidieux de la pensée unique

Raisonner "fluide" n'est pas une démarche contre nature. Au contraire, c'est du bon sens élémentaire. Mais c'est contre culture pour nos esprits étroitement conditionnés par le raisonnement "solide", auquel s'ajoute une pratique désormais bien enracinée de la pensée unique. Laissons un DG imaginaire l'illustrer : "Pour piloter notre projet Innovation 2012, le consultant préconise le choix d'une personnalité originale. Je pense à Pignon : il porte des jeans différents des nôtres, son 4x4 urbain noir n'est pas comme nos gris, il a souvent des appareils électroniques atypiques..." Où est l'erreur ? Certes, l'exemple est caricatural et porte sur des choix subalternes. Mais ce qu'il traduit est transposable : la fantaisie est attendue sur un autre regard, une distance permettant de voir ou faire autre chose et l'interprétation du DG n'a aucun rapport avec ce qui est en cause. Pire, on ne remarque même pas ce décalage (n° 112, 115). Pignon adapte des détails, mais il porte l'uniforme. Trop embrumé dans la pensée unique pour simplement réaliser qu'il y a un uniforme, le DG est convaincu qu'il suit le consultant... pour qui innover suppose qu'on envisage autre chose que l'uniforme. "C'est le fameux 3e degré, incompréhensible pour ceux qui sont très fiers de comprendre le 2e. Et qui croient que tout ce qui n'est pas au 2e degré est au 1er... Il ne faut pas donner du 3e degré alors qu'ils n'en sont qu'au 2e. Il faut d'abord les amuser et ensuite seulement, très lentement, très progressivement, les intriguer puis leur ouvrir de nouveaux horizons" (Bernard Werber).

Selon Vladimir Volkoff, "il ne semble pas que le monde ait jamais connu un politiquement correct aussi omniprésent, aussi insidieux, aussi triomphant que le nôtre... Il débine toutes les vérités quelles qu'elles soient et n'en met pas d'autre à la place... ne se fonde pas sur une révélation, mais sur l'impossibilité de toute révélation... qu'il cherche à imposer universellement par divers moyens : la persuasion, la logomachie, l'intimidation, la pratique de la conspiration du silence sur les opinions divergentes... (Il faut) le combattre sur ses terrains de prédilection :
- la pensée, qui ne doit pas être unique ;
- la langue, qui ne doit être faite ni de bois, ni de coton ;
- la compassion, qui ne doit pas virer à la sensiblerie ;
- les media, qui ne doivent pas se laisser asservir par les annonceurs et les démagogues.
Le politiquement correct est ennemi aussi bien de la vérité, qui, jusqu'à ce jour, a été l'objectif déclaré de la connaissance humaine, que du doute, qui en a été le fidèle instrument : c'est donc par l'amour de la vérité et par le goût du doute, travaillant ensemble à la façon d'un couple en mécanique, qu'il faut chercher à retrouver cette liberté de pensée qui fut la nôtre et dont il ne suffit pas de déplorer la perte".

Combattre la pensée unique, réhabiliter l'esprit critique, restaurer la responsabilité... Les enjeux sont vitaux en termes d'épanouissement des personnes et de progrès de civilisation. A l'heure du développement durable, ils sont cruciaux pour les entreprises et institutions, qui ont à relever le défi de l'innovation par et pour l'efficacité collective. Dans notre société complexe, ni l'exploit isolé du petit génie ou du super-patron, ni le pas cadencé de troupeaux de clones anesthésiés ne peuvent produire cette efficacité, qui dépend de synergies à réaliser entre des personnalités diverses, des fonctions multiples, des disciplines plurielles. Si cette société de l'intelligence "fluide, différenciée et connectée" fait peur à ceux qui raisonnent "solide, uniforme et cloisonné", elle est riche de potentiels infinis, accessibles par l'ouverture et l'autonomie dans l'interdépendance.

Suite > Entreprise et société, du solide au fluide : 4 modèles...


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
Même à l'envers, une pyramide reste une pyramide
Intelligence et potentiels : l'approche "fluide" façon Sun Tzu
Le brouillard insidieux de la pensée unique
Encadré : Entreprise et société, du solide au fluide : 4 modèles


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net