algoric.eu > Articles > Ti récents > Avant d'y aller, contrôlez les niveaux ! >

-> Introduction...
/...

2 - Ce n'est pas la 3-D des pyramides

Cette approche "en 3-D" de la complexité n'est pas de même nature que celles qui identifient et hiérarchisent des niveaux de motivation ou de conscience - cf. Abraham Maslow ou Clare W. Graves. Même s'il faut relativiser ou actualiser ces classifications (118, 132), elles sont très utiles, ne serait-ce qu'en nous aidant à mieux appréhender certains processus. Notamment à mieux comprendre comment une même situation est analysée de façon très contrastée selon les individus. Elles nous incitent à prendre du recul pour "voir avec les yeux des autres" - à l'extrême, imaginez l'efficacité de la communication dans un monde d'empathie où tout élu, cadre, enseignant ou journaliste saurait prendre en compte l'éventail de perceptions allant du ressenti épidermique d'un Bidochon à la vision réfléchie d'un Einstein !

C'est donc une autre optique qui est retenue ici (schémas 3), consistant à différencier des niveaux, non en fonction des caractéristiques de l'observateur - selon qu'il a la maturité de Bidochon ou d'Einstein - mais en fonction du degré d'abstraction de la démarche d'observation - selon qu'on se place au niveau des repères, des processus ou des paradigmes. Un peu comme un examen médical, qui peut se faire à l'œil nu, en radiologie ou en imagerie numérique. De plus, alors que les "pyramides" présentent des solutions alternatives (on est soit à un stade, soit à un autre, socialisation ou estime chez Maslow, bleu ou jaune chez Graves), nos trois niveaux proposent des éclairages complémentaires : ce qu'on peut voir, comprendre ou faire au niveau des processus complète ce qu'on peut voir, comprendre ou faire au niveau des repères, etc. - de même que, pour l'information, les images radiologiques ou numériques complètent l'examen clinique du médecin et que, pour l'action, la chimie ou les rayons complètent son intervention chirurgicale. Comme lui, c'est aux différents niveaux que nous devons aborder l'information (cf. intelligence stratégique) et l'action (cf. intelligence relationnelle).

Suite >> Information et relations en 3-D pour plus d'efficacité...


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)
Sommaire et liens

1ère partie - approche "micro" : les niveaux de la machine
Introduction
1. Du système en 2-D à la complexité en 3-D
2. Ce n'est pas la 3-D des pyramides
3. Information et relations en 3-D pour plus d'efficacité
Encadré : Intelligences, le sens des mots...

2è partie - approche "macro" : les niveaux du terrain
Introduction
Des petits sauts font de grands changements
Schémas : vue d'ensemble
• Schéma 1 : composantes de l'intelligence collective
• Schéma 2 : problématiques élargies
• Schéma 3 : information et relations, 3 niveaux d'approche
• Schéma 4 : exemples - jeux collectifs - les acteurs et le système


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net