algoric.eu > Articles > Ti récents > Avant d'y aller, contrôlez les niveaux ! >

-> Introduction...
/...

1 - Du système en 2-D à la complexité en 3-D

Alors que l'ère industrielle avait magnifié la spécialisation, on sait désormais que pour agir efficacement, surtout en cas de complexité et de changement, il faut élargir le champ et s'intéresser aux interactions : sans se limiter à ce dont on s'occupe, regarder autour et prendre en compte ce qui peut avoir un effet significatif. On a ainsi réhabilité la pluridisciplinarité, la transversalité, la vision systémique... C'est ce que figure le schéma 1, où l'œil envisage non seulement ses préoccupations (problématiques centrales), mais aussi les interférences avec des questions connexes, groupées ici en trois familles : mutations, régulations, communication.

En complément, une autre façon d'élargir le champ est de différencier les niveaux d'approche de ce qu'on regarde. C'est là qu'apparaît la distinction (schéma 2), entre le niveau des repères (ce qu'on voit, ce qu'on fait) et celui des processus (la façon dont les choses se produisent, ou jeu effectif, et la manière d'aborder ce jeu). Il y a aussi le 3e niveau, celui des paradigmes (représentations ou schémas mentaux qui conditionnent nos façons de voir, d'agir), mais n'anticipons pas ! Le plus simple de nos exemples suffit à illustrer l'importance de cette distinction : a priori, si l'enfant mange peu, les parents voient là un problème alimentaire. Quand le pédiatre expose le processus qui fait du repas un objet de transaction sur des enjeux étrangers à l'alimentation, beaucoup l'admettent et adaptent leur comportement. Mais la jeune mère qui reste au niveau des repères trouvera "monstrueux" qu'il lui dise de ne pas céder et qu'un enfant ne se laisse pas mourir de faim. Non seulement elle ne réglera pas son problème subalterne de repas, mais elle contribuera au développement de désordres psycho-affectifs sur un plan beaucoup plus essentiel - avec bien sûr le sentiment de faire au mieux pour le bonheur de son petit. Des décalages similaires caractérisent nos autres exemples et bien d'autres situations. Les processus en question peuvent être des lois scientifiques, des procédés techniques, des modèles économiques, des phénomènes psychiques, des schémas relationnels, des préceptes managériaux ou des principes de gouvernance, voire des processus "irrationnels".

Suite >> Ce n'est pas la 3-D des pyramides...


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)
Sommaire et liens

1ère partie - approche "micro" : les niveaux de la machine
Introduction
1. Du système en 2-D à la complexité en 3-D
2. Ce n'est pas la 3-D des pyramides
3. Information et relations en 3-D pour plus d'efficacité
Encadré : Intelligences, le sens des mots...

2è partie - approche "macro" : les niveaux du terrain
Introduction
Des petits sauts font de grands changements
Schémas : vue d'ensemble
• Schéma 1 : composantes de l'intelligence collective
• Schéma 2 : problématiques élargies
• Schéma 3 : information et relations, 3 niveaux d'approche
• Schéma 4 : exemples - jeux collectifs - les acteurs et le système


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net