algoric.eu > Biblio > Récents articles > Méfions nous de l'intelligence ambiante ! > version PDF

-> Introduction...
/...

1 - Une étape dans la construction de la société en réseaux

Pour maîtriser une situation complexe, il faut en comprendre le sens. Fondamentalement, ces réseaux de réseaux sont une expression de l'horizontalisation de la société, qu'on appréhende mal tant qu'on garde des références verticales. Car la société - féodale, monarchique ou industrielle - a longtemps été organisée verticalement, hiérarchisée, cloisonnée et progressivement elle s'est organisée horizontalement, dans une logique de réseaux, avec récemment une accélération brutale. Pour en tirer les conséquences, il faudrait d'abord sortir mentalement du paradigme vertical, hiérarchique, spécialisé… (voir n° 109, 112, 113, 114, 117).

Flash-back : les réseaux physiques, aussi anciens que les chemins ou les voies navigables, ont trouvé une nouvelle valeur quand ils sont devenus les supports d'autres activités qui se sont elles-mêmes organisées en réseaux, à commencer par le trafic postal ou d'autres flux réguliers au sein de systèmes sociaux, commerciaux ou financiers. Les progrès des techniques et de l'organisation sociale ont ajouté des "lignes" : canalisations d'eau, pipelines, gazoducs, fils télégraphiques, câbles électriques, relais hertziens, satellites… Le maillage a pris de nouvelles dimensions avec les technologies combinatoires, instruments d'une convergence technologique qui implique de plus en plus l'organisation sociale dans des croisements foisonnants (voir n° 103, 107). Un de ses composants est la convergence numérique, qui par exemple favorise l'accouplement d'un appareil photo et d'un terminal téléphonique, engendrant de nouveaux moyens de paiement ou de guidage par satellite ! L'intelligence ambiante (voir encadré) vient ajouter de nouvelles connexions et hybridations dont l'impact est d'autant plus fort qu'elles sont incroyablement nombreuses, performantes, discrètes, faciles d'emploi...

L'accélération et la convergence ne se limitent pas à la dimension technique du réseau de réseaux - qui n'est que sa base matérielle - et c'est dans les dimensions organisationnelles qu'il trouve son sens et sa portée. Sur les trames entrelacées des réseaux physiques se sont graduellement développées de nouvelles activités, souvent plus immatérielles (voir n° 116), de la formation à distance au tourisme de masse, qui elles-mêmes tissent leurs propres toiles pour réaliser leurs prestations : réseaux de fournisseurs, d'intermédiaires, de prescripteurs, de partenaires divers. Ces maillages se croisent aussi avec bien d'autres : ceux des autorités publiques (administration, diplomatie, défense, justice…) et des services publics (éducation, santé, pompiers…), ceux d'organismes religieux, militants, caritatifs… ou par ailleurs ceux de prédateurs, mafias, finance dévoyée, terroristes…

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Une étape dans la construction de la société en réseaux
2 - Une étape dans la simplification de la relation homme-machine
3 - Les défis de la régulation : fiabilité et dépendance
4 - Déficiences de régulation : quelles menaces ?
Encadré 1 : Contours de l'intelligence ambiante


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre