algoric.eu > Biblio > Récents articles > Etonnez-moi ! > Encadré 1 : version PDF

/... Chercher et trouver -> Introduction...

Comment trouve-t-on, que cherche-t-on ? Comment cherche-t-on, que trouve-t-on ?


Les démarches de veille, de recherche et d'innovation ont en commun d'être écartelées entre des exigences parfois contradictoires comme celles que suggèrent les préceptes ci-après.

• Cherchez et vous trouverez. 100 % des gagnants ont tenté leur chance : il suffit rarement d'attendre que "ça tombe tout seul", il faut une bonne dose de motivation, de foi, d'initiative, de persévérance...

• C'est en cherchant sans trouver qu'on trouve sans chercher. Avec le mélange d'inspiration et de transpiration cher à Thomas Edison : d'un côté la curiosité, l'ouverture et l'intuition ; de l'autre l'expérimentation, le pragmatisme, l'entraînement...

• Quand on ne sait pas ce qu'on cherche, on ne comprend pas ce qu'on trouve. L'ouverture visée ici n'est pas celle des ailes du papillon qui se laisse porter par le vent : ce qu'on rencontre "par hasard" ne devient significatif ou signifiant que parce qu'on a "une idée en tête", un objectif ou un projet. Car "la chance sourit aux esprits préparés" (Louis Pasteur). Remarquer qu'une larme tombée par hasard a localement empêché la prolifération des bactéries puis, quelques années plus tard, observer un phénomène analogue autour d'un champignon : pour découvrir la pénicilline sur de telles bases, il fallait être dans le contexte et le projet de Sir Alexander Fleming !

• Quand on se limite à ce qu'on cherche, on ne trouve que ce qu'on connaît. Avoir une idée en tête n'implique pas qu'on ferme le jeu, au contraire : il faut non seulement l'ouvrir, mais s'astreindre à s'en distancier, à en sortir pour mieux le mettre en perspective, condition pour pouvoir envisager de nouveaux champs. C'est particulièrement important en ces temps de changements de paradigmes (n° 102, n° 109, n° 114). De même s'agissant de nos propres routines mentales, car "ce que nous savons est le grand obstacle à l'acquisition de ce que nous ne savons pas" : l'affirmation de Claude Bernard visait la connaissance, mais elle s'applique aussi à la méthode, car la façon de faire ce que nous faisons nous empêche souvent de faire autre chose ou de le faire autrement ! A commencer par le conformisme, "façon de faire" suicidaire en ces temps de fort changement où il faut cultiver l'esprit critique et l'initiative. "Il faut désapprendre avant d'apprendre", disait déjà Erasme, ajoutant que "la première tâche est la plus difficile des deux". C'est pourquoi, particulièrement dans notre société complexe et mouvante, le "désapprentissage" est à la base de tout processus éducatif. N'est-il pas ? (>>> Apprendre à désapprendre)

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Veiller pour copier ou pour butiner ?
2 - (Ré)inventer les produits, les secteurs, les systèmes
3 - Une tendance pesante : la gesticulation
Encadré : Chercher et trouver...


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre