algoric.eu > Biblio > Récents articles > Vertus du diagnostic clinique > Encadré 3 : version PDF

/... Un divorce entre la pensée et l'action ? -> Introduction...

Plus les situations sont complexes et plus le diagnostic clinique s'impose. Non pas contre les approches spécialisées, mais en synergie, en amont, en accompagnement et en suivi. Or, par les temps qui courent, la complexité ne manque pas (cf. notamment -> Confusions et désinformation : apologie de l'irish coffee... -> On croit parfois que le virtuel imite le réel. Et si c'était l'inverse ?... -> Technologie, société, institutions : le retard du "politico-institutionnel"... -> Technologie, économie et société : apprivoiser les technologies combinatoires...).

Prenons la gouvernance, au sens du mot qui désigne une nouvelle forme d'exercice d'un pouvoir partagé, impliquant une pluralité d'acteurs, publics et privés, institutionnels et marchands ou associatifs (cf. -> Décentralisation et gouvernance : l'entreprise, acteur de la vie publique ?... -> Relations : comment se faire des ennemis sans parvenir à ses fins... -> Alliance, projet commun, partenariat... Processus coopératifs : l'Europe défricheuse...). Qu'elle s'applique au niveau local (organisation et gestion de services collectifs dans une intercommunalité) ou européen (préparation d'une négociation commerciale multilatérale), elle suppose la prise en compte des jeux d'acteurs pour le compte desquels elle s'exerce. Difficulté : les acteurs sont de plus en plus différenciés, leurs jeux diversifiés, leurs intérêts imbriqués... En clair : on est loin du temps où un "chef" (maire, préfet ou autre) administrait un territoire bien défini, comportant quelques catégories d'acteurs bien circonscrites, tant personnes physiques (paysans, bourgeois, prolétaires urbains...) que morales (cheminées d'usines, commerçants...), dont les comportements étaient assez prévisibles du simple fait de leurs appartenances sociales, de leurs convictions religieuses, de la nature de leurs activités ou de leurs intérêts... Bref, aujourd'hui, on est dans la complexité pur sucre !

Donc, pour agir, les décideurs ont fortement besoin d'être éclairés. Heureusement, les éclairages ne manquent pas, dont certains de très grande qualité. D'ailleurs leur richesse est parfois trop grande pour l'homme d'action, qui ne sait à quels saints se vouer entre les religions des diverses familles de spécialistes - soit, pour garder l'exemple d'une affaire de gouvernance : des juristes, des économistes, des sociologues... Prenons ces derniers, qui ont parfois une vision plus transverse que d'autres. Quelle chapelle viser : sociologie politique, sociologie des organisations, politistes... ? Choix important, car le regard sur une même réalité varie selon les filtres propres à chaque sous-catégorie. Ensuite, dans la chapelle choisie, il faudra le cas échéant arbitrer entre différents courants de pensée - tenants de la raison holiste ou de la rationalité limitée, adeptes de la postmodernité ou de l'hypermodernité...

Ces travaux spécialisés et approfondis, ainsi que leur foisonnement, fournissent un apport inestimable au progrès de la connaissance, donc de la civilisation... à condition de conserver un lien avec l'action, de continuer à irriguer le tissu social. Or il manque souvent un interprète (qui est-ce qui, dans l'action, peut exploiter directement les travaux de Lacan ou de Morin ?) et surtout un intégrateur (comment combiner les apports de l'analyse économique et des neurosciences cognitives ?). C'est parce qu'elle répond à ces besoins (ou devrait y répondre) que la prospective connaît un regain d'intérêt (voir encadré 1).

Plus que jamais, elle a un rôle capital à jouer pour éclairer l'action... à condition de se mettre à la portée des hommes d'action. Or une dérive "spécialiste", voire "élitiste" la menace, en ces temps où certaines de ses techniques se sont considérablement sophistiquées. C'est pourquoi il devient vital d'élaborer, de propager et de "démocratiser" une ambitieuse pédagogie de la prospective (cf. notamment -> Plus on roule vite, plus on doit regarder loin... -> Rien n'exige qu'on oppose zapping et vision organisée... -> Prospective : une nouvelle pédagogie...). Et, à l'instar du "Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire !" de Diderot, clamons bien fort : "Hâtons-nous de rendre la prospective populaire !"

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Attention aux fausses évidences
2 - Voir loin, large, autrement...
Encadré 1 : La prospective, art du diagnostic clinique
Encadré 2 : Des "aides" contre-performantes
Encadré 3 : Un divorce entre la pensée et l'action ?


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre