algoric.eu > Biblio > Récents articles > Vertus du diagnostic clinique > version PDF

-> Introduction...
/...

2 - Voir loin, large, autrement...

N'ayons pas la cruauté de nous attarder sur leurs erreurs individuelles. Le premier ("vous souffrez, mais vous n'avez rien") n'était pas vraiment "orienté client"... Quant au principe déontologique qui commande à tout médecin de s'employer à soulager les souffrances d'autrui... Le deuxième a vu là des retombées collatérales de problèmes osseux aux pieds : il suffit de renoncer à la marche à pied / mais je fais beaucoup de sport / il faudra vous mettre au piano... et bien sûr porter des chaussures orthopédiques, voici l'adresse du fournisseur (et néanmoins ami !) / pour longtemps ? / toute votre vie... Là encore, gardons les élucubrations déontologiques d'Hippocrate pour les étudiants ; et que dire du degré de conscience et de responsabilité d'une autorité académique qui bouche ainsi tant d'horizons à un jeune de 20 ans... Rien de significatif à dire ici sur le troisième, si ce n'est que j'ai continué à refuser les réponses techniquement intéressantes mais totalement inopérantes en regard de l'objectif fondamental qui était de soigner la bête. Le quatrième, en diagnostiquant une spondylarthrite ankylosante, n'est coupable que d'une belle erreur avec pour seules conséquences quelques insomnies angoissées ou l'attaque d'un estomac innocent par la phénylbutazone prescrite inutilement ; consolons-nous en notant qu'il a eu le mérite d'assumer son erreur au point de signer certificats et démarches pour dispenser l'intéressé de service militaire - ce qui au passage nous rappelle que l'intervention spécialisée du spécialiste a des conséquences bien au-delà de sa spécialité. Peu emballé par ce diagnostic... et peu convaincu par les résultats de la thérapie, j'ai cherché et trouvé un homme de l'art ayant fait sa thèse sur la fameuse spondylarthrite. Double récompense, même s'il n'a pas réglé le problème lui-même : il a confirmé que les symptômes étaient aux antipodes de ceux de la spondy chérie et qu'il fallait arrêter le traitement, donc ses dégâts ; de plus, il a prescrit à toutes fins utiles une gymnastique quotidienne qui, bien longtemps après, continue à porter ses fruits... Persévérer : là comme ailleurs, 100 % des gagnants ont tenté leur chance ; là encore, les enseignements sont transposables à d'autres situations.

Quant au généraliste, il n'a pas négligé de prendre en compte les antécédents, mais il a ouvert le jeu : même un patient fiché comme multirécidiviste du mal de dos est susceptible d'avoir mal ailleurs ! En résumé, il est humain de se placer dans une ornière dont il sera ensuite difficile de s'extraire, avec souvent pour conséquences des résultats douteux, un faible rendement, des retombées collatérales pas toujours bénéfiques... et c'est une des raisons qui conduisent bien des managers débordés, souvent de façon imperceptible, à pédaler à côté du vélo. C'est humain, mais pas nécessairement souhaitable, comme le rappelait Konrad Adenauer : "Tomber n'est ni honteux ni dangereux. Rester par terre est à la fois l'un et l'autre".

Jean-Pierre Quentin

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Attention aux fausses évidences
2 - Voir loin, large, autrement...
Encadré 1 : La prospective, art du diagnostic clinique
Encadré 2 : Des "aides" contre-performantes
Encadré 3 : Un divorce entre la pensée et l'action ?


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre