algoric.eu > Biblio > Récents articles > Constitution européenne : faut-il tout jeter ? > Encadré 3 : version PDF

/... Achèvement, approfondissement, élargissement... -> Introduction...

Forte intégration ou élargissement territorial, les termes du choix sont simples : soit on construit une Union très intégrée comportant peu de membres, soit on ouvre au plus grand nombre une Union plus lâche. Logique... mais ce qu'on veut, c'est une Union intégrée et élargie ! Problématique récurrente, dont les expressions successives nous éclairent sur certains fondements de la construction européenne.

A la fin des années 1940, quand naissait le concept de Communauté européenne, les Anglais se sont délibérément exclus d'une démarche qui ne leur convenait pas. Dans les années 50, constatant le succès de l'Europe des Six, ils ont créé une organisation "semblable" mais moins intégrée, l'AELE, simple zone de libre-échange. Dans les années 60, constatant que leurs entreprises étaient plus attirées par la CEE (extérieure) que par l'AELE, ils ont souhaité adhérer à la Communauté. Demande en forme d'offre condescendante : nous acceptons de vous rejoindre si vous renoncez à l'intégration. Offre rejetée à deux reprises. Ce qui a été l'occasion de formuler clairement deux principes qui ont été très strictement appliqués dans tous les élargissements, malgré la rigueur de leurs exigences : le premier est l'acceptation de tout l'acquis communautaire, sans exception ; le second est la limitation dans le temps des éventuelles périodes de transition nécessaires pour transposer certaines règles dans les Etats adhérents. La difficulté est particulièrement grande pour les élargissements actuels, car l'écart entre anciens et nouveaux membres, indépendamment du niveau de ceux-ci, est d'autant plus important que, depuis tant d'années, l'acquis communautaire est devenu considérable.

Donc, il n'est pas question de tirer prétexte de négociations d'adhésion pour mettre en cause les acquis. Au contraire, on transforme la contrainte en opportunité. C'est ainsi qu'en 1969, G. Pompidou, nouveau Président français, a formulé notre problématique récurrente dans son fameux triptyque achèvement-approfondissement-élargissement : l'élargissement n'est concevable qu'après achèvement des actions engagées et approfondissement des politiques en cours ou prévues. A l'époque, l'achèvement visait principalement l'agriculture et l'approfondissement concernait notamment l'Union monétaire. Autrement dit : oui aux Anglais à condition de finir la PAC et d'engager l'UEM. Les dossiers ont évolué au fil des adhésions, mais la dynamique reste : non seulement adhésion ne rime pas avec dilution, mais saisissons l'occasion et renforçons l'Union...


AELE : Association Européenne de Libre-Echange ou EFTA : European Free Trade Association
CEE : Communauté Economique Européenne
CIG : Conférence InterGouvernementale
PAC : Politique Agricole Commune
UEM : Union Economique et Monétaire

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Halte aux pollutions !
2 - Prochaines étapes ?
Encadré 1 : Pourquoi s'intéresser à un tel sujet ?
Encadré 2 : Majorité qualifiée : à 25 ce n'est pas comme à 6
Encadré 3 : Achèvement, approfondissement, élargissement...


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre