algoric.eu > Biblio > Récents articles > Apprivoiser les technologies combinatoires > version PDF

-> Introduction...
/...

3 - Des instruments au sens élevé

La non-perception de cet aspect extrinsèquement combinatoire est à l'origine du flou de la notion de "technologies de pointe" : on y met énergies nouvelles, technologies de l'espace, des océans et autres, alors qu'il s'agit d'applications de ces nouvelles combinatoires. La biomasse résulte de composés permis par les biotechnologies ; la conquête spatiale ou l'exploitation des océans découlent d'associations entre électronique, nouveaux matériaux et technologies classiques. Et nos processus cumulatifs se prolongent : une retombée de la conquête spatiale sera la métallurgie dans l'espace, permettant de fabriquer en apesanteur des matériaux qui ne pourraient l'être sur terre, ou seulement à des coûts prohibitifs...

Ces technologies se démarquent donc des précédentes générations par bien des aspects, dont une forte dématérialisation, une extrême complexité et une aptitude à répondre à des aspirations qualitatives et multiformes plus qu'à de simples besoins quantitatifs et spécialisés. Parmi les traductions : contrairement aux énergivoraces qui précédaient, elles valorisent les ressources naturelles ou autres, ce qui en fait des leviers du développement durable. Plus fondamental encore, étant composées avant tout d'information (matière grise), elles relèvent d'une logique qui n'est plus celle, basique, des biens simplement matériels. Si je cède un bien, je ne l'ai plus ; par contre, je peux transférer de l'information tout en la conservant : les ressorts élémentaires ne sont plus du tout les mêmes.

Ceci mériterait d'amples développements, mais un préalable était précisément de poser "à l'endroit" les bases du débat, dont celle-ci : ne pas se laisser abuser par les désordres de "technologies de pointe" mal comprises, conduisant à redouter leur foisonnement. Car au contraire l'identification de cette génération permet d'y voir un instrument au sens élevé : "l'invention adroite, ingénieuse, dont les arts les plus relevés se servent pour faire des opérations d'un ordre supérieur" (Bailly). Complexes en elles-mêmes, ces technologies contribuent à accroître la complexité du système économique et social, mais aussi aident à la maîtriser. Et la masse d'information et d'organisation qui y correspond modifie la nature de leurs possibilités d'applications.

Intimement liées à l'organisation sociale, elles l'affectent au point de récuser des schémas solidement ancrés. Par exemple la loi des économies d'échelle, puisque les petites séries deviennent rentables. Ou celle des rendements décroissants de la technologie, clairement démentie par le renouveau de l'industrie automobile grâce aux NTI et matériaux. Ayant l'instrument, il ne nous manque qu'un aggiornamento culturel pour en posséder le mode d'emploi.

Pour les conséquences à en tirer, voir les autres articles de la série... -> Récents articles...

Jean-Pierre Quentin

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Une 3è Révolution industrielle ?
2 - Des technologies altruistes
3 - Des instruments au sens élevé
Encadré 1 : "Technologie"
Encadré 2 : Biotechniques, biotechnologies, bio-industries
Encadré 3 : Des matériaux "dématérialisés"


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre