algoric.eu > Biblio > Récents articles > Apprivoiser les technologies combinatoires > version PDF

-> Introduction...
/...

1 - Une 3è Révolution industrielle ?

Pour comprendre notre époque à partir de ses bases matérielles, prenons le premier facteur : peut-on identifier une nouvelle vague technique après les deux de la Révolution industrielle, y a-t-il un critère qui montre continuité ou rupture entre celles-ci et celle-là ? Vide de sens, la notion de "technologies de pointe" n'est d'aucune utilité. D'abord, où commence et où s'arrête la pointe ? Ensuite, l'ensemble est hétérogène : électronique et dérivés, techniques spatiales ou sous-marines, biotechnologies, fusion thermonucléaire... Prévert détaillerait l'inventaire, il resterait difficile de dégager un critère commun. Par ailleurs, on dit que leur originalité est de modifier plutôt les procédés que les produits - alors, ni le vidéodisque à laser, ni la navette spatiale ne sont des technologies de pointe ?

Un critère majeur de la première Révolution industrielle est l'intervention massive d'innovations traditionnelles (sans fondement scientifique) ayant donné lieu à d'importantes applications industrielles. Le critère de la deuxième est l'apparition du progrès scientifique "en amont" de ce processus [voir encadré 1].

La vague actuelle représente un saut tel qu'on peut parler de mutation (changement d'état) de la société plutôt que d'une simple troisième Révolution industrielle qui ne ferait que prolonger les précédentes, à dominante scientifique et technique. -> Technologie et société : les voies de l'innovation... Car technologie et société interagissent à la fois en amont, en cours et en aval du processus invention-innovation-applications et en changent la nature, bouclant le système par une implication de l'organisation sociale beaucoup plus forte qu'auparavant.

Cette génération diffère radicalement des précédentes par des particularités de mise en œuvre et des possibilités d'applications incroyablement ouvertes. D'où le qualificatif de "combinatoires" pour ces technologies issues de 3 familles :

  • les nouvelles technologies de l'information (NTI), consistant à traiter ou transmettre des informations alphanumériques : l'électronique avec ses compléments (laser, fibres optiques ou automatismes) et ses dérivés (informatique, bureautique, robotique, télématique, vidéodisque...) [on ne les présente plus],

  • les nouvelles biotechnologies, nouvelles au sens où elles reposent sur les récents progrès en biologie cellulaire, génétique, enzymologie ou recombinaison de l'ADN, par opposition aux biotechniques utilisées dans des processus industriels ou agricoles plus classiques [voir encadré 2],

  • les nouveaux matériaux, identifiés d'un point de vue fonctionnel plutôt que catégoriel, car on les choisit ou élabore en fonction de qualités qu'on en attend plutôt que de leurs propres spécificités [voir encadré 3].

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Une 3è Révolution industrielle ?
2 - Des technologies altruistes
3 - Des instruments au sens élevé
Encadré 1 : "Technologie"
Encadré 2 : Biotechniques, biotechnologies, bio-industries
Encadré 3 : Des matériaux "dématérialisés"


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre