algoric.eu > Biblio > Récents articles > Le retard du "politico-institutionnel" > version PDF

-> Introduction...
/...

1 - Les petits de Léviathan

Cette opposition entre les institutions et la vie est présente à différents niveaux, avec l'émergence de toutes sortes d'organismes et des systèmes qui les composent ou les relient. Ainsi, le passage du troc aux échanges monétarisés s'est accompagné de l'apparition d'institutions financières ou bancaires, de réseaux financiers ou monétaires de plus en plus complexes, qui ont progressivement pris une telle importance qu'ils s'assimilent à des petits de Léviathan. C'est une cause du désarroi actuel (v. encadré 1) : en se développant, ces institutions ont accru la quantification et la spécialisation de leurs approches, quand les besoins sociaux devenaient plus qualitatifs et complexes. Faut-il alors s'étonner que les distorsions se multiplient ? Les secteurs susceptibles de devenir les moteurs d'une nouvelle croissance en fournissent de bonnes illustrations : éducation, santé, communication, activités de loisirs.

Nos systèmes éducatifs ont pris leur forme actuelle au moment des bouleversements de la Révolution industrielle, pour répondre au besoin de transmettre aux jeunes un bagage de connaissances et de préceptes éducatifs, qui leur soit utile et guide leurs comportements tout au long de leur vie. Nos institutions et systèmes demeurent fondés sur ce principe, alors que les besoins sont devenus plus complexes et qualitatifs : il s'agit moins d'assurer la formation initiale des jeunes que de permettre l'éducation permanente de tous - sans compter que le système transmet des connaissances mais ne sait pas enseigner la créativité ou la hiérarchisation des valeurs...

Même constat dans le domaine de la santé. Institutions hospitalières et systèmes de sécurité sociale ont été conçus en fonction d'un besoin quantitatif et spécialisé - soigner les maladies du plus grand nombre - qui a fondamentalement évolué, notamment vers un aspect préventif (éviter de tomber malade, donc d'avoir à se soigner) et un aspect global (assurer la santé physique, mais aussi psychique et morale). On se préoccupe d'humaniser les hôpitaux ou de réduire les coûts de santé, ce qui est très louable. Ne serait-il pas plus efficace et plus satisfaisant de repenser le problème à la base ?

On pourrait en dire autant du besoin de communication. Nos media ne sont pas conçus pour y répondre. Délivrant un message à sens unique, ils ont été façonnés en vue de satisfaire un besoin d'information - là encore, un objectif quantitatif et spécialisé. Quant aux aspirations ouvertes par le développement du temps libre, peuvent-elles se satisfaire de la culture morte de nombreux musées ou de ces nouveaux temples de la culture que sont les centres commerciaux ?

Suite : L'oligopolisation sociale...


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Les petits de Léviathan
2 - L'oligopolisation sociale
3 - Vers une civilisation de la personne ?
Encadré 1 : Le retard, ses causes, ses conséquences : anatomie d'un casse-tête
Encadré 2 : Morale pour groupes sans foi ni loi ?


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre