algoric.com > Articles > Ti récents > Du piège abscons à la soumission librement consentie > Encadré 2 : version PDF

/... Dépense gâchée et piège abscons -> Introduction...

L'illustration expérimentale du phénomène de la dépense gâchée a été faite en 1985 par Arkes et Blumer : des étudiants devaient imaginer que, ayant dépensé 100 dollars pour un week-end de ski dans le Michigan et 50 dollars pour un autre, a priori plus prometteur, dans le Wisconsin, ils réalisaient avec stupeur que les deux réservations portaient sur la même date. Aucune possibilité de remboursement ou de report : les 150 dollars sont dépensés et un seul week-end peut être pris. Le seul choix est donc entre le "plus intéressant" et le "plus cher" : 54 % choisissent ce dernier. Pourtant il s'agissait bien de deux solutions ayant le même coût (150 dollars) mais dont l'une, qui présentait un avantage supérieur, aurait dû avoir leurs faveurs au titre du bon sens et du calcul économique !

Le phénomène de la dépense gâchée "apparaît chaque fois qu'un individu reste sur une stratégie, ou sur une ligne de conduite, dans laquelle il a préalablement investi (en argent, en temps, en énergie) et ceci au détriment d'autres stratégies, ou lignes de conduite, plus avantageuses. C'est le cas lorsque vous vous efforcez de finir un Pommard 1949 éventé et bouchonné, plutôt que de déboucher une bouteille de ce petit vin de pays dont vous vous délectez pourtant les dimanches ordinaires. Tout se passe à nouveau, ici, comme si on s'obligeait à poursuivre dans un cours d'action ayant fait l'objet d'un investissement important - un Pommard 1949 ! -, et donc dans le cours d'une décision antérieure coûteuse, négligeant par là même des opportunités plus satisfaisantes. Le piège abscons... procède de cette tendance qu'ont les gens à persévérer dans un cours d'action, même lorsque celui-ci devient déraisonnablement coûteux ou ne permet plus d'atteindre les objectifs fixés... Contours d'un bon piège abscons :
1. L'individu a décidé de s'engager dans un processus de dépense (en argent, en temps ou en énergie) pour atteindre un but donné.
2. Que l'individu en soit conscient ou non, l'atteinte du but n'est pas certaine.
3. La situation est telle que l'individu peut avoir l'impression que chaque dépense le rapproche davantage du but.
4. Le processus se poursuit sauf si l'individu décide activement de l'interrompre.
5. L'individu n'a pas fixé au départ de limite à ses investissements.

Ainsi peut-il perdre 400 euros pour tenter d'en gagner 200. Ainsi peut-il passer plus de temps a attendre un bus qu'il ne lui en aurait fallu pour rentrer d'un pas tranquille chez lui" (Joule et Beauvois, Petit traité de manipulation).

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Des évidences pas évidentes
2 - On me leurre parce que je me leurre
3 - Quelques briques élémentaires
Encadré 1 : La soumission par la liberté
Encadré 2 : Dépense gâchée et piège abscons
Encadré 3 : Vaccin : quelques réflexes contre la désinformation


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre