-> algoric.eu...> Livres / Jean-Pierre Quentin > Les pieds ici... la tête là ? (synopsis) Sommaire . Plan détaillé
  Précédent . Suivant
-> Présentation du livre... 12
La simplexité, ou l'art des solutions élégantes

Le design combine la simplicité des formes et la performance des fonctions. De même, la gestion de la complexité combine la simplicité des schémas organisationnels et la performance des solutions - moyennant les détours qu'exige un travail en profondeur : la simplicité des solutions élégantes passe souvent par des processus cognitifs et des concepts qui, eux, ne sont pas toujours simples. En tout cas, elle est aux antipodes de la complication, qui mélange tout dans des usines à gaz aussi ingérables qu'inélégantes et inopérantes...

Car si la complexité correspond à la diversité organisée de façon harmonieuse et maîtrisée, la complication s'assimile à la confusion : on mélange tout ! Réduire la complexité - "vu à la télé !" - c'est la ramener à des visions simplistes et à la complication. Résoudre la complexité, c'est la traiter à partir de ses composantes élémentaires. Comme dans le café irlandais du chapitre 6, ceci suppose d'une part qu'on ait identifié, qualifié, particularisé, hiérarchisé… ces composantes et d'autre part qu'on les relie en fonction de leurs caractéristiques propres et de leurs finalités communes. Si un enseignant corrige les devoirs de ses élèves en déjeunant sur le pouce dans la salle d'attente du garagiste qui répare sa voiture, ces diverses actions ont en commun de s'inscrire dans une gestion d'emploi du temps. Notre prof va-t-il compléter sa salade niçoise avec des copies et un boulon de 12, simplement parce que tout était sur la même table ? Ou va-t-il "gérer" séparément ce qui relève de situations ou activités distinctes, tout en les articulant au mieux par rapport à la préoccupation centrale d'organisation de son temps ?

A l'instar de ce que fait la molécule avec les atomes, pour maîtriser un ensemble complexe, on appréhende ses composants en tant que tels avant de les assembler, on les distingue sans les isoler, on les relie sans les mélanger, on les associe sans les fusionner, on s'emploie à les comprendre sans perdre de vue les préoccupations opérationnelles...

Au menu du livre Les pieds ici... la tête là ? - chapitre 12 :

 

a.  Refuser la complexité ne permet pas de la maîtriser

b.  Mieux vaut la résoudre que la réduire

c.  Complexité n'est pas complication, au contraire

d.  La complexité est l'alliée de la simplicité, pas son adversaire

Haut . . . Suite >>>






-> Un autre regard... -> accueil algoric.com... -> accueil prospective-entreprise.eu... -> onglet "innovation prospective"... -> onglet "gouvernance responsable"... -> onglet "communication stratégique"... -> accueil algoric.eu... -> Formations "Grand Large"...

(c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.com . www.algoric.eu