Pratiques > . Organisation et Management .

Toute démarche collective un peu complexe repose sur un dispositif organisationnel et managérial. Tout dispositif relève d'une des "logiques" de base : institution, projet ou réseau (3 modèles d'organisation & management 3 modèles d'organisation & management). Dans la mise en œuvre d'un dispositif, outre qu'on risque de faire un choix mal adapté au contexte, outre qu'on oubliera fréquemment la simplicité, on sera souvent pris en flagrant délit d'incohérence. Le délit peut prendre des formes variées : structurer (... ou déstructurer !) un groupe de projet comme un réseau, "diriger" un réseau comme une institution, etc. Dans tous les cas, la cause des difficultés sera la confusion : on a tout mélangé, parce qu'on a perdu de vue quelques données structurantes. C'est pourquoi certaines de ces données sont rappelées ici. En mettant particulièrement l'accent sur les réseaux et sur quelques unes de leurs architectures qui nous concernent plus directement (Réseaux : quelques architectures élémentaires Réseaux : quelques architectures élémentaires ).
-> le fil rouge d'algoric.com : autre chose... autrement... Réseau : préalables pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis Quelques précautions préalables à la mise en place d'un réseau
Techniques, méthode, culture Cadres débordés : trop de techniques, pas assez de méthode...
-> accueil algoric.com version actuelle...
 

Plus -> mieux -> autrement...

Plus : dans le contexte taylorien et post-taylorien, l'environnement est stable ou tranquille, les stratégies sont surtout réactives, voire défensives ; il faut produire pour vendre ; l'entreprise, soucieuse de productivité, est organisée de façon à optimiser les ressources, avec un fonctionnement hiérarchique, dans une optique de gestion...

Mieux : dans un environnement perturbé, avec une concurrence plus serrée, les stratégies deviennent créatives ; le marketing s'affine ; le souci de qualité complète celui de productivité ; l'organisation s'adapte pour favoriser l'écoute du client et l'innovation ; l'encadrement du personnel fait place à l'animation d'équipes, la gestion devient management... L'entreprise se met à l'écoute : en externe, elle s'ouvre davantage sur ses environnements (concurrentiel, institutionnel, culturel, international, etc.) ; en interne, de hiérarchique elle devient transactionnelle.

Autrement : dans un environnement devenu imprévisible, les acteurs du jeu concurrentiel ne sont plus simplement des entreprises homogènes, mais des coalitions à géométrie variable, qui d'ailleurs ne se limitent pas aux entreprises mais incluent ou impliquent d'autres types d'acteurs : institutions publiques ou privées, centres de recherche, consommateurs ou écologistes, autorités académiques ou autres experts, médias, etc. ; les stratégies deviennent donc pro-actives et multi-acteurs ; le marketing s'applique moins à des «segments» qu'à des «opportunités à ouvrir» ; le management doit être «entrepreneur» ; une flexibilité accrue s'impose à l'organisation... On passe pleinement d'une logique linéaire ou «mécanique» à une logique systémique ou «biologique», dans laquelle on ne peut plus considérer un élément de façon isolée : il faut envisager toutes les interactions, car «tout se tient»...


N'hésitons pas à schématiser, à faire court pour être clair : l'évolution récente du management peut être réduite à «quatre âges» - les modèles administratif, gestionnaire, novateur et évolutif synthétisés dans le tableau ci-dessous. En fusionnant les 2 premiers, compte-tenu de leur proximité, les 4 âges peuvent même devenir «trois temps» : plus, mieux, autrement. Chacun de ces temps apporte une exigence managériale nouvelle, qui ne se substitue pas à la précédente mais s'y ajoute : ainsi, le modèle évolutif exige qu'on fasse à la fois plus et mieux et autrement... Il nous intéresse particulièrement ici car, avec le passage de l'entreprise ego-centrée à l'entreprise éco-centrée, la communication stratégique en est un élément-clé - tout au moins dans la réalité des pratiques des entreprises et institutions concernées... car en ce qui concerne les programmes des écoles, attendons encore un peu !


Les "quatre âges" du management
"Modèles" :
Administratif
Gestionnaire
Novateur
Evolutif
Environnement stable tranquille perturbé imprévisible
Stratégies défensives réactives créatives
(+ recentrage, externatisation...)
pro-actives
multi-acteurs...
approche client
vente
+ commercial
+ marketing

+ service client


+ communication stratégique

communication externe
"réclame"
publicité produit

+ communication institutionnelle

+ "public affairs"

relations extérieures
fonctionnelles
(suivi administratif...)
+ négociation élargie
Priorités du système de production efficience
(économies d'échelle)
+ efficacité
(productivité)
+ qualité + flexibilité
= pour produire...
... plus
... et moins cher
... et mieux
... et autrement
Organisation "administrative" "mécanique" "en question" "biologique"
organigramme =
rateau standard
structure matricielle
organigramme plat
structure éclatée
Style managérial
hiérarchique
innovateur entrepreneur
le manager...
encadre
anime
initie & coordonne
Synthèse Entreprise verticalisée Entreprise multidivisionnelle Entreprise transactionnelle Entreprise
en réseau
 
> > > > plus > > > >
> > mieux > > > > autrement
(c) Jean-Pierre QUENTIN pour Technologies Internationales 11/98

Information & management : plus mieux, autrement... Information et management : plus, mieux et autrement...
Lobbying & renouveau de l'art du management Le lobbying complète et renouvelle l'art du management...
3 modèles d'organisation & management

3 modèles d'organisation & management...


3 modèles d'organisation & management
Infomatin - 21/7/94

Haut de la page Suite

 


Page d'accueilPage d'accueil - (c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com