. Tendances .
"Le sage montre la lune, le sot regarde le doigt"
Essayons de regarder où il faut, comme il faut...

-> accueil algoric.com version actuelle...
Quoi, pourquoi, comment... ? L'ampleur de la mutation actuelle est considérable : ça change... tout bouge... tout se tient... > > >
Elle a des effets sensibles : instabilité, donc incertitude, donc inquiétude... > > >
Enseignements pour l'action : savoir, comprendre, transformer... > > >

autre chose... autrement... Il est dangereux de se réfugier dans les certitudes du passé... et difficile de se référer à celles de l'avenir... mais il faut comprendre pour agir... > > >

Synthèses :
Zoom arrièreZoom arrière : un autre regard... > > >
Droit & Société : nouvelles menacesDroit et Société : conçu pour protéger, le droit menace... > > >
Mutation des métiers10 siècles de mutation des métiers... > > >
Entreprise & innovationL'entreprise et l'innovation... > > >
Mutation 2000 Dégager quelques clefs pour mieux comprendre, essayer un autre regard pour relier des éléments qu'en général on envisage isolément, proposer des points de repère, des concepts, des références pour aider à décrypter la multitude d'informations et de changements... > > >

Brèves :
Médecin et auteur érotique ? Un médecin auteur érotique nuit à l'image de la profession... > > >
Europe : programme VGE Programme de travail de la Convention présidée par VGE... > > >
Google menace la confidentialité ? Google indique le plus court chemin vers les données sensibles... > > >
IBM investit dans le domaine public IBM met 40 M$ d'outils dans le domaine public ... > > >

Haut de la pageSuite

 




Tendances - Introduction
[travaux en cours]

La mutation globale que nous vivons a une ampleur considérable : non seulement ça change, mais en outre tout bouge... et par surcroît tout se tient...

Elle a sur nous des effets sensibles : instabilité, donc incertitude, donc inquiétude...

Au plan opérationnel, nous devons en tirer les conséquences à plusieurs niveaux : qu'il s'agisse de savoir ou de comprendre, il y a beaucoup d'information à transformer pour construire et conduire une action pertinente...

Haut de la pageSuite


"Tout change"...
 
Une des grandes mutations de l'histoire de l'humanité...
Un passage progressif
Vers la socio-culturede la "techno-culture" (ère Techno) à la "socio-culture" (ère Relatio) > > >
Relations entre Homme et nature-technique-institutionsl'évolution des relations entre l'homme et ses environnements > > >
Une mutation plus égale que d'autresDepuis que la civilisation existe, l'homme est persuadé que son époque est différente du passé ;
c'est vrai, mais... > > >

Une mutation globale
- - - > ça change... tout bouge... tout se tient...

- ça change...
Des changements à tous les niveaux :
Celui des bases matérielles de l'activité
= la sphère "techno-économique" :
Celui des personnes, tant individuellement que collectivement
= la sphère "socio-culturelle" :
Celui des institutions (Pouvoirs publics, entreprise, associations...),
. tant dans leur structure ou leur organisation (aspect "institutionnel")
. que dans leur fonctionnement ou leur management (aspect "politico"),
. tant en interne que dans leurs relations entre elles ou avec les personnes
= la sphère "politico-institutionnelle" :
- Tout bouge...
Tout et partout : au sein des sphères, dans leurs relations...
 
Mouvements des composants...
 
Mouvements au sein des sphères...
 
Mouvements entre sphères...
 

- Tout se tient...

Les zones d'intersection s'étendent,
avec pour corollaire une complexité croissante

Haut de la pageSuite


Des effets immédiats

Principal effet visible : un enchaînement instabilité-incertitude-inquiétude notamment lié au fait que le socio-culturel évolue parfois "moins vite", parfois "autrement" que le techno-économique. Et plus encore au fait que - même si en fait il s'adapte constamment - le politico-institutionnel semble marqué par une inertie ou des décalages souvent préoccupants.
 
- Instabilité : ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui - qu'il s'agisse de données physiques, de lois économiques, de processus sociaux...
Accélération, dimension, complexité3 facteurs d'instabilité : accélération, changements de dimension, complexité... > >


- Incertitude : il n'est plus possible de prolonger les courbes... mais a-t-on jamais pu le faire (efficacement) ?
On peut préparer l'avenir autrement qu'en regardant dans un rétroviseur...


- Inquiétude : {tournis <-> instabilité} + {vertige <-> incertitude} = {stress <-> inquiétude} !
Il y a pourtant d'autres références que les "certitudes" des "sciences exactes"...
Pour un aggiornamento mentalUn préalable est d'admettre qu'il faut se référer à de nouveaux concepts... > > >

Haut de la pageSuite


Parmi les traductions opérationnelles
 
- Savoir : aller chercher l'information pertinente
No trespassing !Information reçue, information voulue, information utile... No trespassing !


- Comprendre : décoder, trouver dans cette information les significations pertinentes
3 clefs : dématérialisation, complexité, aspirations3 clefs : dématérialisation, complexité, aspirations des personnes... > > >


- Transformer : utiliser cette information pour construire et conduire l'action pertinente en lui donnant son sens, sa force et sa cohérence.
futur@algoric.comNous consulter !

Haut de la pageSuite





- - > Fil rouge Tendances : comprendre pour agir

Dans ce contexte de mutation, il est vain, voire dangereux, de se réfugier dans les certitudes héritées du passé [cf. Paul ValéryCe qui a été cru partout, par tous et toujours...]. Mais il est difficile de se référer aux certitudes de l'avenir ! Et pour de bonnes raisons : parce que les références sont en cours d'élaboration... parce que si une chose est certaine, c'est qu'il y aura de moins en moins de certitudes absolues...

C'est pourquoi une attitude prospective s'impose. algoric.com n'est pas destiné aux experts de la prospective, qui disposent d'excellents sites par ailleurs (... et qui restent les bienvenus ici !), mais à des étudiants (nous le sommes tous peu ou prou), à des responsables d'entreprises ou autres institutions, etc. Ils ne peuvent pas consacrer des ressources considérables - en temps, en moyens matériels ou intellectuels - à la recherche ou à la réflexion sur des "thèmes généraux"... et pourtant c'est un détour nécessaire : plus que jamais, on a besoin de comprendre pour agir.

Ces quelques pages veulent être du poil à gratter pour y contribuer...

Poil à gratter, rien de plus... et rien de moins : il n'est pas question de proposer du prêt à penser, mais d'inviter le lecteur à porter un autre regard (Zoom arrière)et stimuler ses connexions neuronales. La présentation est organisée autour de trois pôles de turbulences, associés à trois concepts de référence pour aborder ces tendances : le pôle techno-économique, associé au concept de dématérialisation ; le socio-culturel, marqué par l'évolution des besoins et aspirations ; le politico-institutionnel et sa difficile quête de cohérence dans la maîtrise d'une complexité croissante. Sans oublier les interfaces, puisque tout se tient et que les frontières entre ces trois entrées sont pour le moins poreuses...
Et comme rien n'est simple, il est évident que la dématérialisation n'affecte pas que le techno-économique, de même que la complexité ne caractérise pas uniquement le politico-institutionnel, etc.


  Techno-économique (TE) Socio-culturel (SC)
dématérialisation aspirations
 
complexité
Politico-institutionnel (PI)



 

Haut de la page Suite




 

 


Page d'accueilPage d'accueil - (c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com