Dans un monde en mouvement, foisonnant, ouvert,
il faut maîtriser d'importants flux d'information et s'ajuster avec de nombreux acteurs.
Telle est la fonction de la communication stratégique >>> Lire...





-> accueil algoric.com version actuelle...Lobbying > . Présence et stratégie de présence.

La stratégie de présence vise à insérer dans une perspective globale,
cohérente et durable, l'ensemble des relations avec une institution.
( voir définitions )



Ce qui est particulièrement flagrant ces temps-ci en matière d'environnement, de santé publique, de sécurité alimentaire... se vérifie dans tous les domaines - technique, économique, social, institutionnel : les décisions majeures qui déterminent l'avenir de nos entreprises et institutions proviennent de plus en plus d'un ensemble complexe d'institutions régionales, européennes et internationales, qu'il serait désormais suicidaire de négliger. Il serait tout aussi dangereux d'en ignorer les spécificités et d'aborder cet univers diffus dans les conditions dans lesquelles, traditionnellement, on pouvait s'adresser à des décideurs nationaux homogènes et bien identifiés. Les voies et moyens ont changé, parce que les acteurs et les règles du jeu ont changé.

Un des aspects les plus tangibles de ces nouvelles règles est l'essor de toutes formes de "jeux à plusieurs" : prescription, partenariat et autres formes d'alliances [cf. Partenariats & relation partenariale Partenariats]. C'est aussi l'essor de la réglementation et de la normalisation, s'inscrivant - le paradoxe n'est qu'apparent - dans le contexte d'une forte libéralisation des échanges. Pour ne rien simplifier, ces règles peuvent être élaborées et mises en œuvre par toutes sortes d'instances qui ne sont plus ni exclusivement nationales, ni exclusivement publiques. On est bien loin des schémas de séparation des pouvoirs auxquels nous nous étions habitués depuis Montesquieu ! Pour préserver ses intérêts, l'entreprise doit s'insérer dans ce jeu, participer à l'action de ces instances.

Les enjeux sont considérables, et souvent peu perceptibles a priori, qu'il s'agisse de normes impliquant des contraintes de production ; de dispositifs de certification mettant en cause l'organisation de l'entreprise ; de réglementations élargissant la responsabilité du producteur ; de dispositions débouchant sur de nouvelles taxes...

Avant même de chercher à les (ré)orienter [cf. Influence & lobbying Influence], il est indispensable d'organiser un dispositif de veille et d'analyse pour les percevoir et les décoder - veille et analyse qui doivent porter aussi sur les "instances émettrices" elles-mêmes, dont on ne doit ni sous-estimer ni surestimer l'importance et dont il faut comprendre les processus internes, souvent complexes [cf. Information & intelligence stratégique Information]. De plus, la relative lenteur de leurs travaux comporte un double risque : celui d'une brutale accélération et celui, plus fréquent, de la construction progressive d'une tendance lourde sur laquelle il sera ensuite difficile ou impossible de revenir.

Au-delà d'une simple veille stratégique, tout ceci milite pour une stratégie de présence auprès de ces organismes : pour non seulement savoir, comprendre et agir en amont, mais aussi établir les réseaux d'influence et les relations de confiance qui, le moment venu, conditionneront l'efficacité de l'action - laquelle requiert également, en interne, un dispositif organisationnel et managérial adapté [cf. Pratiques managériales Pratiques managériales].

Stratégie de présence - pourquoi, comment ?Une stratégie de présence, pourquoi, comment ?
Le défi de l'ouverture à la concurrence pour une entreprise de réseau
(introduction d'une session de formation-action)


Quels travaux ? -> édito travaux en cours... merci pour votre patience !

... sans oublier que le temps va de pair avec la présence, qui suppose notamment
qu'on sache "perdre" du temps aujourd'hui pour en gagner demain...

En attendant... Stratégie de présence et gestion de l'information (plan) :


Haut de la page Suite

 


Page d'accueilPage d'accueil - (c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com