-> Accueil algoric.com
Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument.
Lord Acton (John Emerich Dalberg)

Jean-Paul II : "La lutte contre le terrorisme doit respecter le droit" Le terrorisme ne peut justifier le renoncement aux principes d'un Etat de droit
Still no comment : il l'a dit aussi ! Comprendre le grand homme à partir de ses propos éclairés...
Information percutante, information pertinente, esprit critique... Information percutante, information pertinente, esprit critique...
Mutatis mutandis Libération de l'Irak
No comment : il l'a dit !
Comprendre le grand homme à partir de ses propos éclairés...
Légitimité : peut-on se refaire une virginité ? La virginité de la canonnière ?
Destruction massive... de la démocratie ? Destruction massive... de la démocratie ?
Rappel : principes de discernement pour le recours à la force Ne perdons de vue ni nos finalités, ni nos valeurs de référence !
Vous avez dit... "Vieille Europe"
Disraeli répond à Rumsfeld
Al Qaida Awards. Best terrorist : the winner is... George W Le terroriste le plus redoutable


Il y a 20 ans, JPQ annonçait les attentats du World Trade Center ! Il y a 20 ans, J.P. Quentin annonçait les attentats du World Trade Center...
Esprit partenarial : pourquoi pas l'Administration Esprit partenarial : pourquoi pas l'Administration ?
Election présidentielle : les sources du Pen
Les sources du Pen
Lendemain d'élection : l'autruche et le thermomètre
Lendemain d'élection : l'autruche et le thermomètre
Faut-il assimiler les blancs et les nuls
Faut-il assimiler les blancs et les nuls aux abstentionnistes ?
Media, droit et Société : un Conseil municipal agressé
Médias, droit et Société : un malade tire sur un Conseil municipal
Chasse aux signatures : Le Pen peine
Le Pen peine
Un médecin auteur érotique nuit à l'image de la profession
Un médecin auteur érotique nuit à l'image de la profession
4è Pouvoir et mondialisation : Bové, Qatar et Al Jazeera
4è Pouvoir et mondialisation : Bové, Qatar et Al Jazeera




Jean-Paul II : "La lutte contre le terrorisme doit respecter le droit" (décembre 03)
 

"Pour être victorieuse, la lutte contre le terrorisme ne peut se limiter seulement à des opérations répressives et punitives". Dans son message du 1er janvier, le Pape a mis en valeur l'importance du respect du droit international mais aussi d'une réforme de l'ONU afin de pouvoir opposer un front juridique commun à la nouvelle donne du terrorisme.

"La plaie du terrorisme est devenue ces dernières années plus virulente, a-t-il regretté, et elle a produit d'atroces massacres". Mais l'usage de la force contre les terroristes "ne peut justifier le renoncement aux principes d'un Etat de droit" et des "choix politiques qui rechercheraient le succès sans tenir compte des droits fondamentaux de l'homme seraient inacceptables, car la fin ne justifie jamais les moyens". Ce qui importe au Souverain-Pontife est d'aller à la racine du terrorisme pour que le recours à la force, "s'il est nécessaire, soit accompagné d'une analyse courageuse et lucide des motivations sous-jacentes aux attaques". Il s'agit d'une lutte qui doit aussi s'effectuer "sur le plan politique et pédagogique" et être "inspirée du respect de la vie humaine en toutes circonstances".

Rien n'est durable sans les institutions...L'ONU, "même avec des limites et des retards liés pour une grande part à des défaillances de ses membres", a contribué "notablement à promouvoir le respect de la dignité humaine, la liberté des peuples et l'exigence du développement". Cette institution doit donc s'élever "toujours plus du stade d'une froide institution de type administratif à celui de centre moral", afin d'être en mesure de participer à l'élaboration "d'instruments juridiques dotés d'efficaces mécanismes de prévention, de surveillance et de répression de la criminalité".
.

Morale, éthique, déontologie... de quoi parle-t-on ? >>>





Il l'a dit aussi... (novembre 03)
 

Quelques nouvelles citations pour mieux cerner une pensée dont la subtilité, sans cesse renouvelée, ne lasse pas de nous surprendre... Car à côté des "conflits asymétriques", W se soucie aussi de partenariat et de développement (symétriques ?), avec une générosité émouvante :

"Il est intéressant de penser que les esclaves, qui ont quitté ce pays, mus par leur détermination, leur religion et leur sens -> Il l'a dit...de la liberté, ont aidé à changer l'Amérique" (à Dakar, 8/7/03).

"Vous êtes libres. Et la liberté est belle. Et cela demandera du temps pour restaurer le chaos et l'ordre, l'ordre dans le chaos, mais nous nous y attellerons" (à Washington, 13/4/03).

"Notre pays consacre un milliard de dollars par an pour lutter contre la faim. Dans ce domaine, nous sommes, et de loin, la nation la plus généreuse du monde, et j'en suis fier. Ce n'est évidemment pas un concours ; il ne s'agit pas de savoir qui est le plus généreux. J'expose juste un fait. Nous sommes généreux. Nous ne devons pas nous en vanter, mais c'est ainsi. Nous sommes très généreux" (à Washington, 16/7/03).

Blague qui circule aux USA : "Ne dites pas à Bush que les soixante milliards de dollars que va coûter la guerre en Irak pourraient être mieux employés en restant sur notre territoire, il risquerait de bombarder l'Ohio !".





Information percutante, information pertinente, esprit critique... (octobre 03)
  "117 soldats américains morts depuis la fin de la guerre il y a cinq mois, le 1er mai : en Irak l'après-guerre a fait plus de morts que la guerre elle-même". A quelques mots près, avec autant d'originalité que de sens de l'information pertinente ou d'esprit critique, tous les médias grand public font leur une sur ce thème. -> Influence, manipulation, intoxicaton, désinformation...Nous compatissons à la douleur des familles des victimes. De toutes les victimes, même celles dont on ne parle pas : celles dont ce n'est pas le métier de s'exposer au feu des armes. Car on sait bien que les civils sont les premières victimes des "conflits asymétriques". Au fait, pourquoi n'en parle-t-on pas ? Certes on ne connaît pas leur nombre précis mais, grâce à la presse écrite, on finit par apprendre qu'il y a dans les populations civiles "de toute façon probablement beaucoup plus de 15.000 morts", sans compter les blessés, estropiés et autres orphelins. Même à 20 % près, ça fait du monde ! De fait, ils ne méritent pas un mot, pas une pensée, en regard de 117 représentants du monde civilisé, bottés et casqués, victimes du devoir et d'un sort injuste...
  Journalistes embarqués : dessin de Cote
.

Confusions et désinformation : apologie de l'irish coffee >>>





Mutatis mutandis : libération de l'Irak ? (été 03)
 

-> Source et contexte...
Goscinny & Uderzo [voir source et contexte >>> ]
.

Sagesse lyonnaise : "Si te veux pas te faire sortir dehors, reste chez toi" (Catherin Bugnard) >>>





Il l'a dit ! Quelques propos du président américain, pour mieux cerner sa personnalité (juin 03)
 

"Cow-boy texan, mal élu et médiocre" ? ...

Citations authentiques, malheureusement ! Voir sources dans ->

"Je pense que tous ceux qui ne pensent pas que je sois assez malin pour la tâche présidentielle sont en deçà de la réalité."

"Les gens s'attendent à ce que nous échouions. Notre mission est de dépasser leurs attentes."

"Il y a une grande confiance autour de moi. Je le sens chaque jour quand les gens que je rencontre me disent : 'Ne nous laissez pas tomber une fois de plus !'"

"J'ai dit qu'un régime autoritaire était comme le gruyère : je voulais dire que ni l'un ni l'autre ne sont très efficaces."

"Notre nation doit s'unifier pour se réunir."

"J'ai une politique étrangère axée sur l'étranger."

Encore une ou deux ? Bon, parce que les vacances approchent...
-> ...
"J'espère que les ambitieux réaliseront qu'ils ont plus de chances de réussir avec succès en s'opposant à l'échec."

"Je sais ce que je crois. Je continuerai à dire ce que je crois et ce que je crois - je crois que ce que je crois est vrai."

"Je pense qu'il faut savoir ce à quoi l'on croit. C'est plus simple ensuite de répondre aux questions. Je ne peux pas répondre à votre question."

Vraiment, vous en voulez d'autres ? >>>

Exercice du pouvoir et maîtrise de la complexité... >>>





-> Il ne faut entrer au pouvoir que par la force d'une idée victorieuse...Légitimité et virginité : CQFD (mai 03)

"Une guerre illégitime ne devient pas légitime simplement parce qu'elle a été gagnée" (Jacques Chirac).





Destruction massive... de la démocratie ? (avril 03)
 

Un journal télévisé parmi d'autres. Lecture sélective, certes, mais il s'agit quand même de faits : des images et des commentaires vus et entendus.

Après un bilan des derniers mouvements militaires, mêlant comme il se doit l'indicatif et le conditionnel ("les combattants du front sud ont engagé une offensive qui aurait entraîné..."), nos reporters vont interroger des "boucliers humains". On ne sait pas très bien quel est le statut de ces militants pacifiques ou pacifistes, volontaires ou otages (ils sont là de leur plein gré mais vont où Saddam leur dit d'aller) - ce qui fait probablement partie des confusions que doit cultiver une approche mass-médiatique de l'information. Ce qu'on sait de façon certaine, c'est qu'ils sont là pour "protéger" certains sites contre d'éventuels bombardements : la protection vient de leur seule présence, qui se veut dissuasive pour un combattant respectueux des civils et autres innocents. On les trouve donc sur des sites "bombardables", c'est à dire menaçants. Dans le cas présent, il s'agit probablement de sites abritant des armes de destruction massive, dont la neutralisation est le premier objectif de l'intervention en cours. Ou alors, le 2è objectif étant la libération des populations asservies, il s'agit de sites qui les menacent. Non, ce n'est en fait qu'une installation de traitement de l'eau, qui alimente les populations civiles. A qui fera-t-on croire qu'il peut s'agir là d'une cible pour les Démocrates Libérateurs apporteurs de Civilisation - d'ailleurs le journaliste ne se pose même pas la question. Mais alors, où est l'erreur ?

  -> Morale, éthique, déontologie... de quoi parle-t-on ? ...
dessin de Willem
  Après d'autres images et sans rapport avec ce qui précède, on nous montre une ville du sud où des militaires, du haut de leurs camions, lancent à la foule des rations d'eau. Les heureux bénéficiaires se bousculent dans un mélange de cohue et d'échauffourée. Le journaliste commente sobrement : après les bombardements américains, la ville est privée d'eau potable depuis trois jours ; il s'agit d'un convoi de militaires britanniques investis d'une mission humanitaire ; mais il n'y a pas assez d'eau pour satisfaire même les besoins les plus élémentaires, alors il en résulte certains désordres ; les ONG qui ont des moyens appropriés et des méthodes moins désinvoltes sont empêchées d'intervenir pour des raisons d'un ordre supérieur (= d'ordre militaire). C'est tout : constat froid et lucide ; sujet suivant... A Washington, désespéré devant l'ingratitude humaine, on s'étonne encore que les Libérateurs ne soient pas accueillis comme ils le méritent. A propos, on était venu sous prétexte de destruction massive : il semble qu'on l'ait trouvée, même si ce n'est pas sous la forme prévue. La privation d'eau (massive) tue (massivement) les plus faibles en quelques heures - puis, plus lentement, les épidémies se chargent des survivants. Au fait, il était question de preuves accablantes supposées (ce qui reste contestable) justifier l'intervention : pourquoi n'ont-elles toujours pas été produites ? Quant aux privations d'eau (entre autres), il va de soi que ce n'est ni probant, ni accablant.
  -> arrogance...
dessin de Veenenbos
  Zapping : longue séquence sur la légitime émotion d'une mère devant les images de son fils dans l'épreuve. Les images : un robuste jeune homme apparemment en bonne forme, en train de prendre le thé. Le contexte : de façon totalement injuste et imprévisible, alors qu'il se promenait entouré de quelques tonnes de métal et de poudre made in USA, animé des intentions les plus généreuses, il a été interrompu dans son élan et privé de liberté. Cette situation réellement inhumaine justifie l'abondante couverture médiatique internationale qui lui est consacrée. Quelques images plus loin, au détour d'un reportage sur une retombée collatérale ayant détruit un quartier civil de ces peuplades qu'on vient libérer, je croise le regard d'une fillette qui contemple des ruines, sans comprendre ce qui lui arrive. Etait-ce sa maison ? Ses parents sont-ils sous les décombres ? On ne le saura jamais et c'est sans réelle importance. Mais cette image d'une fraction de seconde reste gravée dans ma mémoire. L'intensité de ce regard tranche avec l'image suivante. Retour à Washington, gros plan sur un président qui rabâche pour la nième fois un discours mis en boucle depuis des mois, toujours autiste, plus arrogant que jamais... Comment les progrès accomplis par l'humanité en quelques millénaires peuvent-ils accoucher d'un tel déficit d'intelligence et de dignité ?
  -> histoires de poulet...
dessin de Willem
 

Re-zapping : toujours aux Etats-Unis, la police emmène deux femmes ex-prix Nobel de la Paix qui manifestaient pacifiquement contre la guerre. Menottes aux poignets. Probablement pour violation d'un amendement de la Constitution américaine dont j'ai oublié le numéro... On ne peut s'empêcher d'établir un parallèle entre ce modeste abus d'usage de la force publique et celui, beaucoup plus massif, auquel on assiste par ailleurs. Quelle est cette Déclaration qui affirme, entre autres belles choses, que "La force publique est instituée pour l'avantage de tous et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée" ?

Une désinformation aussi primaire qu'efficace taxe d'anti-américanisme tout propos critique de ceux qui aiment les Etats-Unis mais signalent les égarements de leurs dirigeants. Je crois aux valeurs du monde -> au fait, qui a "fait" Saddam ? ...occidental, liberté et solidarité, initiative et responsabilité. Je crois aux vertus de la démocratie, qui est au service du respect et de l'épanouissement de la personne. Qu'il s'agisse des faits ou de la façon dont ils sont présentés, la démonstration actuelle est une régression gravissime.





Principes de discernement pour le recours à la force (mars 03)
  Simple rappel, pour mémoire : la morale traditionnelle a élaboré des principes de discernement pour le légitime recours à la force. Il faut :
Liberté / indépendance
  • que ce soit pour une cause juste ;


  • qu'elle soit un ultime recours,
    les moyens pacifiques de régler le conflit ayant été déployés en vain ;


  • que l'on emploie des moyens proportionnés au tort causé et au but visé ;


  • et qu'on ait par cette action de sérieuses chances de rétablir la justice.
  Dessin de PIEM

Ne pas perdre de vue ses objectifs, ni les enjeux auxquels ils se réfèrent... >>>
... sans parler des valeurs qui leur donnent du sens >>>





Vous avez dit... "Vieille Europe" ? (février 03)
 

Au moment où d'aucuns ajoutent la balourdise à l'arrogance et prétendent insulter
les défenseurs des quelques progrès accomplis par la civilisation en plusieurs millénaires,
on est tenté de paraphraser Disraeli, en remplaçant "juif" par "de la vieille Europe"...
Oui, je suis juif et quand les ancêtres de mon très honorable adversaire
étaient des brutes sauvages dans une île inconnue,
les miens étaient prêtres au temple de Salomon
.

On peut plus sobrement se rallier à la sagesse préconisée par Chateaubriand :
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie,
tant nombreux sont les nécessiteux
.

Certains sont tentés d'expliquer le phénomène, comme Françoise Renaud :
Je connais bien la façon qu'a le feu de prendre dans le corps des jeunes filles,
un peu de crin, quelques branchettes, pas grand chose en fin de compte.
Et c'en est fini de la raison
.
Force... argent... information...
Quant à lui, Goethe recherche d'autres enseignements :
Rien ne trahit autant le caractère des gens
que les choses dont ils se moquent
.

On ne saurait empêcher Chamfort d'en dégager une morale pour l'action :
Un homme sage en même temps qu'honnête
se doit à lui-même
de joindre à la pureté qui satisfait sa conscience,
la prudence qui devine et prévient la calomnie
.

dessin de Willem
.

Calomnie, rumeur, désinformation, pensée magique... >>>





Al Qaida Awards. Best terrorist : the winner is... George W ! (janvier 03)
 

Pourquoi, depuis des mois, le "terrorisme mondial" ne se manifeste-t-il plus, alors qu'après les attentats de Manhattan, comme après tout séisme, on attendait des "répliques" ?
Parce que CIA, FBI, NSA et autres sont (re)devenus efficaces ?
Ou parce que quelques faucons qui en sont de vrais foncent tête baissée pour effectuer eux-même ce travail de déstabilisation ? Aubaine pour les animateurs de "l'axe du mal" : le travail est fait, sinon par les cibles elles-mêmes, du moins par ceux qui parlent en leur nom - et avec quels moyens ! Et quel talent ! Tout ça sans effort : même plus besoin de promettre 72 vierges pour l'éternité...

Au fait, qui hypnotise qui... ? La prochaine intervention de Ben Laden (... ou attribuée à l'intéressé, selon les besoins de la désinformation) sera-t-elleCommunication d'influence : plus... ? Mieux... ? un attentat ou un message ? Si c'est un message, viendra-t-il à un moment où les "chances" de faire la guerre semblent s'essouffler ? Si oui, sera-t-il présenté comme un témoignage de la collusion entre Al Qaida et Saddam, que pourtant tout oppose ? Etc. : plus c'est hénaurme, mieux ça passe... mais s'est-on demandé à qui, in fine, "le crime profite" ?...

Dessin de Plantu


ça fait pourtant un moment qu'on essaie de vous alerter !

"Nous avons trouvé un lien entre l'Irak et Al Qaida"
Sur le document "top secret" : la guerre va encourager le terrorisme.
.

Au XXIè siècle, le pouvoir est-il dans la force, l'argent ou l'information ? >>>



-> accueil algoric.com version actuelle...
haut suite



Page d'accueilPage d'accueil - (c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com