Formations d'algoric
POW-93

Pouvoir et pouvoirs, illusions et réalités
Formation-action pour cadres et dirigeants



Ceux qui "prennent les décisions qui s'imposent" ne sont pas concernés. Seuls le sont ceux qui considèrent que si elles s'imposent ce ne sont pas des décisions, ceux qui connaissent les doutes et vivent les difficultés de l'exercice du pouvoir. Cette session ne vise pas ceux qui veulent simplement "prendre des mesures" ou élaborer des plans d'actions (se bornant à juxtaposer des actions disparates), mais ceux qui entendent concevoir des plans d'action, insérant la décision dans une vision, dans un Projet, dans une perspective globale.

La société post-industrielle se caractérise par une dématérialisation et une complexité croissantes, qui affectent les bases matérielles (techno-économiques) de nos activités ; qui touchent aussi le cadre (socio-culturel, politico-institutionnel) dans lequel s'exercent ces activités [-> cf. tendances]. A commencer par le pouvoir. Que ce soit au sein de l'entreprise ou dans son environnement, il n'est pas toujours où l'on croit et il s'exerce selon des modalités souvent inattendues [-> cf. p. ex. Nimby]. "Tenir la barre" de la structure qu'on dirige suppose une bonne identification des lieux de décision et des types d'influence qui s'y exercent - pour adapter son style de leadership à certaines réalités souvent négligées, parfois insoupçonnées.

Qu'on les appelle punition/récompense, intimidation/compensation, sanction positive/négative, contrainte/gratification - ou tout simplement bâton/carotte, les ressorts du pouvoir font encore souvent l'objet d'une vision réductrice et manichéenne issue d'un passé révolu. Désormais, la matière grise sous toutes ses formes a pris un poids considérable : développement de la connaissance, maîtrise de l'information, complexité de la communication, rôle central de l'organisation, sophistication de la pédagogie, etc. [-> cf. information & management]. Dans ce contexte, les gisements d'influence et de pouvoir sont beaucoup plus nombreux, diffus, atomisés [-> cf. galaxies] et leurs modalités d'exercice sont aussi subtiles et variées que le sont les multiples formes que peut prendre l'autorité.

Le cadre ou dirigeant évolue au confluent de multiples réseaux d'influence, à l'intérieur et à l'extérieur de son institution. Plus encore aux interfaces entre intérieur et extérieur - via toutes sortes de relations "client-fournisseur" certes, parfois via la presse, mais aussi par bien d'autres canaux généralement délaissés. Il doit savoir où résident effectivement les nœuds de pouvoir, d'influence, d'information, ainsi que les relais ; savoir quelles formes ils prennent, comment ils fonctionnent, qui sont les acteurs-clefs, quels sont les facteurs d'amplification ou d'inhibition, où et comment on peut intervenir... [-> cf. ciblage de "décideurs"]. Difficultés supplémentaires, l'isolement ou la surabondance d'informations : comment s'assurer qu'on dispose des informations pertinentes pour maîtriser la "dialectique de la décision" ?

D'où un besoin de réflexion, de clarification, de méthode. Une réflexion sur la nature, les sources, les finalités, les instruments et le fonctionnement du pouvoir. Une clarification à partir de techniques d'approche et de typologies - types de systèmes, d'acteurs, formes de pouvoir, styles d'influences, lieux de décision... - et surtout à partir d'une méthode aussi simple et souple que structurée et opérationnelle.

  • L'autorité, le pouvoir, l'influence, l'information, la décision... :
    le bâton, la carotte... et tout le reste.

  • Autorités, pouvoirs, influences, informations, décisions... :
    le pouvoir n'est pas où vous croyez !

  • Procédures et légitimité(s), règles du jeu et finalités... :
    de l'administration d'une structure à l'animation d'un système complexe.

  • Contraintes et opportunités, négociations et conflits, leadership et partenariat... :
    vers l'intelligence collective.


-> Lobbyings et communication stratégique... De quoi parle-t-on : définitions, différentes conceptions, grandes évolutions...
Pourquoi s'y intéresser : tendance lourde, problématiques centrales, enjeux majeurs...
>>> Lobbyings & communication stratégique

 



(c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com