algoric.eu > Biblio > Récents articles > Panne... Crise... Rupture... > Sommaire & aperçu version PDF


Sommaire et liens
-> Introduction...
Aperçu
Introduction
1 - Une panne capitale
2 - Une crise salutaire ?
3 - Une rupture fatale
• Encadré 1 : Europe des projets ou Projet européen ?
• Encadré 2 : Quelle relance ?
Voir aussi...

>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Aperçu, en bref...

On parle de relancer la construction européenne. Mais après quelle sorte d'arrêt : panne, crise, rupture ? Panne de carburant, de moteur, de pilotage ? Crise de croissance ou de déclin ? Rupture fatale ? Lire >


Il y a 4 issues possibles à la panne institutionnelle de l'Europe, du moins si l'on reste dans des schémas d'analyse inchangés : maintenir le texte actuel, moyennant une pseudo-révision cosmétique ; le réduire en un "mini-Traité", non pas constitutionnel mais institutionnel ; procéder à une renégociation partielle ; tout abandonner. De l'aveu même du président du Parlement européen, aucune de ces solutions ne tient la route...

C'est à un autre niveau qu'il faudrait aborder la question, non plus en termes de comment mais, plus fondamentalement, de quoi (quel projet ?) et de pourquoi (quel sens ?). Ce qui supposerait un minimum de vision et d'imagination, notions devenues si rares en politique (sauf au plan local) qu'on n'en a guère vu d'expressions significatives depuis la Communauté européenne de Monnet ou la Nouvelle frontière de Kennedy...

Même si on lui en a fait le procès infondé, le Traité constitutionnel ne définit pas un Projet pour l'Europe. Ce n'est pas son objet. Par contre, il donne des réponses précises à des questions importantes en matière d'autorité (qui doit s'occuper de quoi) et de cadre institutionnel (comment prendre les décisions...).

Ces questions sont lourdes d'enjeux - pas ceux du débat idéologique qui a eu lieu sur la place publique, mais ceux des problèmes qui se posent vraiment, les fameux faits têtus dont aimait parler Lénine. Qu'aurait changé l'entrée en vigueur de la Constitution, prévue au 1er novembre 2006 ? Prenons quelques exemples parmi les défis du moment : lutte contre les catastrophes, politique migratoire, stabilité des prix et de l'approvisionnement en énergie... Lire > -> Haut de la page... -> Suite...


C'est avant tout d'un projet que l'Europe a besoin. La Constitution n'en proposait pas, même si on lui en a fait le procès infondé. Ce n'était pas son objet. Mais elle réglait d'importantes questions de compétences et pouvoirs, de souveraineté et d'autorité, pour nous permettre d'affronter quelques grands défis du moment, lourds d'enjeux actuels et futurs, qu'on ne peut pas aborder à l'échelon national. Depuis le non franco-néerlandais, fondé sur des considérations sans lien avec ces enjeux, l'Europe n'a pas davantage de projet, au contraire. Et elle a encore moins de moyens politiques et institutionnels pour aborder ces défis et faire entendre sa voix dans un environnement difficile. L'histoire retiendra-t-elle cette panne capitale comme une crise salutaire ou comme une rupture fatale ? La carence d'imagination et l'indigence de la volonté politique sont criantes, mais le pire n'est pas toujours certain... Lire > -> Haut de la page... -> Suite...

-> Haut de la page... -> Suite...
Voir aussi : L'Heuropéen... pour être à l'heure de l'Europe !


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net