algoric.eu > Biblio > Récents articles > Routine et critique cul par-dessus tête > Encadré 1 : version PDF

/... Du savoir au savoir faire : un autre chemin... -> Introduction...
-> Savoir-être... Savoir-voir... On peut organiser les champs de la connaissance et de l'action autour de deux axes : l'un, vertical, allant du conceptuel à l'opérationnel, de la théorie à la pratique ; l'autre, horizontal, allant de la certitude au doute, de la connaissance réputée établie à la mise en question. Les quatre champs ainsi délimités sont ceux des langages (appris), des pratiques (exercées), des relations (en face ou avec) et des visions (projections) ou, plus simplement, du savoir, du savoir-faire, du savoir-être et du savoir-voir.

Que ce soit dans le management ou la formation, ce n'est que progressivement qu'on s'est ouvert à la partie droite du schéma, c'est-à-dire surtout au savoir-être - notamment avec l'essor du développement personnel puis l'engouement pour certaines formes de coaching - même s'il reste beaucoup à faire, notamment en matière d'intelligence collective : processus coopératifs, travail en réseau, relations partenariales…
-> Pour répondre aux défis du moment : changement, complexité, ouverture...

Quant au savoir-voir, il reste le parent pauvre, alors que c'est lui qui a vocation à donner un sens à l'action-> Savoir voir pour donner un sens... : un sens signification par la vision prospective (comprendre son environnement actuel et futur, y situer ses propres champs des possibles) et un sens direction par la vision stratégique (se donner les moyens d'atteindre les positions visées, de suivre les trajectoires choisies).

Centrée sur la vision prospective, avec de larges incursions du côté de la vision stratégique et de l'intelligence collective, la zone charnière entre savoir-voir et savoir-être reste trop négligée alors qu'elle répond à des besoins essentiels : besoin de visibilité dans les turbulences actuelles, besoin de cadrage de l'action d'un nombre considérablement accru de managers, avec le passage du management prescrit au management situationnel.

-> Prospective et communication stratégique...

Dans un univers complexe, mouvant, ouvert, le savoir-faire n'est plus concevable sans de solides savoir-voir et savoir-être. De même que la stratégie n'est plus l'apanage des stratèges, la prospective n'est plus le domaine réservé des prospectivistes, car l'une et l'autre doivent être déployées à tous les niveaux de l'entreprise et de la société. Ce qui suppose que le sens critique puisse aussi s'exprimer à ces différents niveaux - le sens critique n'étant pas autre chose que le fait de penser avec sa tête...
>> Savoir-voir et savoir-être pour savoir-faire

Suite > La méthode ne se réduit pas à une juxtaposition de techniques.../


-> 3 entrées pour 2 indisciplines...
>>> pour aborder le savoir-être et le savoir-voir...

>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Du contrôle de gestion au regard distancié
2 - Vu à la télé... ça ne s'arrange pas
3 - Mais que fait le mammouth ?
4 - De la facture d'eau à la fracture culturelle
Encadré 1 : Du savoir au savoir faire : un autre chemin…
Encadré 2 : La méthode ne se réduit pas à une juxtaposition de techniques
Encadré 3 : Le rond-point à l'anglaise du management situationnel
Encadré 4 : La culture ne se réduit pas à une somme de connaissances


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre