algoric.eu > Biblio > Récents articles > Le problème, c'est le problème ! > version PDF

-> Introduction...
/...

1 - Problématiques élémentaires

Parce qu'il se veut ironique, ce propos est caricatural, mais il ne fait que reformuler un message colporté le plus sérieusement du monde par une partie du microcosme politico-médiatique. De même, on ne compte plus les déclarations contradictoires d'hommes politiques, syndicalistes ou autres militants qui déplorent l'inaction de l'Union Européenne (U.E.) tout en refusant qu'on lui donne les moyens d'agir. Exemple parmi d'autres, depuis le rejet de la Constitution par les Français, il est de bon ton chez des partisans du non de dénoncer l'inertie européenne en matière de politique énergétique - car il est évident (implicitement) qu'il faut traiter à l'échelle européenne ces questions qu'on ne peut maîtriser à l'échelon national. Or, faute de base juridique, les traités actuels ne permettent pas la mise en œuvre d'une telle politique, alors que le projet de Constitution prévoit dans ce domaine une compétence nouvelle, générale et explicite de l'Union (art. III-256).

On n'a pas à gratter beaucoup pour trouver dans cet exemple plusieurs problématiques élémentaires qui sous-tendent les choix sérieux : veut-on plus ou moins d'Europe ? En fonction de quels critères ? Pourquoi transférer des compétences et pouvoirs à l'U.E. ? Quels types de pouvoirs ? Attribués à quels organes ? Selon quelles règles du jeu ? Comment en évaluer l'efficacité ou les résultats ? Partant de ce type de questionnement, chacun fait ses choix, selon ses propres analyses et options politiques ou autres ; qu'ils soient pour ou contre telle ou telle orientation, ces choix sont respectables, recevables et utiles. Ce n'est pas le cas des approches irréalistes, irréfléchies et/ou idéologiques, qui demandent tout et son contraire. Ignorant les problématiques auxquelles elles sont censées se référer, elles n'ont aucune valeur.

Plus grave encore, quand ces approches s'imposent au point que l'électeur se prononce sur des bases émotionnelles, doctrinaires, à courte vue, occultant les problématiques au profit de la démagogie, c'est la démocratie même qui est menacée. Car à l'extrême, il faudra soit respecter le verdict des urnes, donc accepter les désordres qu'il induira, soit privilégier la cohérence et l'efficacité, donc contourner les citoyens, donc remplacer de facto la démocratie par la technocratie ou tout autre système alternatif éventuellement plus musclé. Quelle voie choisit-on ? Quelles conclusions opérationnelles en tire-t-on dans la façon d'aborder le Dialogue Démocratique du Plan D ?

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Problématiques élémentaires
2 - Problématiques de la concertation
3 - Souverainetés
Encadré 1 : Des problématiques peu problématiques
Encadré 2 : De la problématique à la décision


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre