algoric.com > Articles > Ti récents > Blinder le mollusque ou structurer le zapping ? > version PDF

/... La fin de l'ordre, du déterminisme, des certitudes... -> Introduction...

La "révolution de 1968" ne se limite pas aux aspects visibles des mouvements sociaux de l'époque. Elle correspond beaucoup plus profondément à une remise en cause radicale de tout un ensemble de certitudes. Remise en cause que nous n'avons pas encore totalement digérée...

Depuis le XVIIè siècle, la science donnait l'image d'un univers soumis à des déterminismes que l'on peut traduire en lois. A la fin des années 1970, Ilya Prigogine, Prix Nobel de chimie, vient ébranler les belles certitudes : "un changement de perspective caractéristique de la seconde moitié du XXè siècle s'opère... Nous voyons partout des instabilités, des fluctuations, des bifurcations". Significatif : après les "savants", il n'y a soudain plus que des "chercheurs" ! Même chose dans les sciences du vivant - Le hasard et la nécessité de Jacques Monod traitait dès 1972 du mariage entre ordre et désordre. "Il n'existe pas une seule théorie qui ne soit morte. Les théories s'usent en se transformant en idéologie... La plasticité caractérise le vivant. Il faut savoir que l'on est définitivement dans le provisoire" (Boris Cyrulnik). Dans les sciences humaines, Edgar Morin symbolise la prise en compte de l'incertain : "connaître ou penser ne consiste pas à construire des systèmes sur des bases certaines ; c'est dialoguer avec l'incertitude". Voir aussi La Place du Désordre de Raymond Boudhon ou Le Désordre de Georges Ballandier. Et Peter Drucker, gourou américain du management, récupère la tendance avec sa théorie du chaos management.

Pour Jacques Lesourne - qui a contribué au débat avec L'Economie de l'ordre et du désordre - il n'y a pas plus d'incertitude aujourd'hui qu'hier, mais l'absence d'un scénario dominant : "dans certaines périodes, la probabilité d'un scénario l'emporte énormément sur d'autres. C'était vrai dans les années 60. Ce ne l'était plus au tournant des années 70. Aujourd'hui, on se trouve à un moment où l'éventail des scénarios probables s'est de nouveau élargi". Le propos, de 1993, reste d'actualité.

-> Oligopolisation sociale...Les conséquences ne sont pas minces. En 1982 déjà, Jean Sérisé écrivait que "le discours politique, simple, absolu, qui ne fait jamais mention des contreparties, qui n'indique jamais qui paiera, qui ne va jamais jusqu'au bout, devra donc être revu. Il y faudra du temps. Ni les élus ni les citoyens ne sont prêts à tenir ou à entendre ce nouveau langage". Quel chemin a-t-on parcouru depuis ?

C'est probablement l'entreprise qui a le mieux intégré ces évolutions - ce qui n'est pas surprenant, car elle est soumise à une sanction : s'adapter ou périr. Il ne faut pas pour autant sombrer dans l'autosatisfaction, d'une part parce qu'il reste de vastes marges de progrès, d'autre part parce que certaines entreprises sont à ce titre "plus égales que d'autres". Mais globalement, sous cette double réserve, l'entreprise a adapté son organisation et ses pratiques, en devenant écocentrée, en fonctionnant en réseaux, dans des systèmes d'alliances... En d'autres termes, elle a abandonné le modèle d'organisation sociale définie en référence à la structure, au profit du modèle d'organisation sociale en réseau, qui valorise la périphérie. Car la centralité définit l'ordre et le fait régner dans le cadre de la structure, alors que la périphérie critique l'ordre existant et recherche un nouveau sens par l'expérimentation et l'échange (n° 49, 86).

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Constat : l'incertain instable
2 - Diagnostic : le stock de Raymond Aron
3 - Action : du sens et du relief
Encadré 1 : La fin de l'ordre, du déterminisme, des certitudes...
Encadré 2 : L'ordre permet la prévision, le désordre impose la prospective


-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre