algoric.eu > Biblio > Récents articles > Préalables pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis > version PDF

-> Introduction...
/...

4 - Logique de territoire et logique de projet

Pour ajouter à la confusion, ces segmentations se croisent avec une autre, qui distingue les logiques "de territoire" et "de projet" - avec toutes les complications qu'implique ce double emploi du mot projet. La logique de territoire, statique, se réfère à ce qu'on veut préserver et conduit à des comportements défensifs de type "ligne Maginot". La logique de projet, dynamique, se réfère à ce qu'on veut entreprendre. Logique de stock contre logique de flux : par exemple, on sait que "l'information c'est le pouvoir" ; les premiers privilégieront la rétention d'information pour, pensent-ils, conserver le pouvoir, alors que pour les autres, l'information ne peut générer de pouvoir que si elle est utilisée, donc si elle circule. Les débats actuels sur la propriété intellectuelle sont une illustration forte de ce choc de deux logiques : tenants de la protection d'avantages acquis, au prix d'un certain malthusianisme, contre tenants d'une dynamique de progrès, au prix d'une certaine ouverture...

On considère souvent que la logique de territoire sous-tend le schéma organisationnel "institution" et que les schémas "projet" et "réseau" sont associés à la logique de projet. Il n'y a là aucune fatalité (un réseau corporatiste a toutes chances de fonctionner dans une logique de territoire) même si, de fait, le réseau et le projet (modes d'organisation) ont vocation à s'associer à une logique (processus mental) de projet. Ne pas confondre la logique d'un processus mental (territoire/projet) et la rationalité propre à un mode d'organisation (institution/projet/réseau).

Ce qui est certain, c'est que le fonctionnement en réseau n'est pas naturel : ni dans le comportement psychique des individus (naturellement attachés à leur territoire), ni dans le comportement politique des entreprises (car tout système tend vers son institutionnalisation). Il a donc spontanément tendance à dériver, se déliter, se pervertir... ce qu'il faudra surveiller de près. Processus non naturel, mais incontournable car adapté aux réalités du moment - et ce moment est appelé à durer ! Alors faisons avec, en essayant d'en tirer le meilleur parti - et, quand on a goûté aux joies du réseau en respectant ses lois, on en tire des retombées souvent inattendues, toujours stimulantes.

Jean-Pierre Quentin

Suite .../


>> Télécharger le PDF imprimable (sur www.jp-quentin.net)

Sommaire et liens
Introduction
1 - Un même mot pour des réalités très contrastées
2 - Eviter l'individualisme gaulois et le centralisme jacobin...
3 - Substitut ou complément... à condition d'associer sans mélanger
4 - Logique de territoire et logique de projet
Encadré : Institution, projet, réseau

-> Actuellement disponibles...
Voir aussi...
>>> liste des récents articles
>>> d'autres développements en version imprimable
-> Bibliographie de Jean-Pierre Quentin...  

Les questions abordées ici en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu . www.jp-quentin.net
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre