-> accueil algoric.com Diffusion 2009-10
Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre


Aveuglés par l'évidence ! .. mars 2010 >>>
Une année très smart ! .. voeux 2010 >>>
Potion Nobel pour crise de croissance .. octobre 2009 >>>

Pas une crise, Sire, une révolution... .. septembre 2009 >>>


Précédentes : 2000-01 2001-02 2002-03 2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09
lettre quasi-mensuelle

C'est dangereux
comme tout remue-méninges
mais c'est gratuit...

Abonnez-vous ! -> indiquer vos coordonnées ici


  Diffusion dans Lettres / Blogs / Quentin (jpquentin)

Share anything on Android by downloading Pearltrees

 

La lettre Diffusion a cessé de paraître. Voir désormais la lettre Rétiscaphe, sur www.jp-quentin.net


 



2011
Rabâchage ? Eh oui, je l'avoue, ces thèmes sont repris de précédents vœux d'Algoric. Mais ont-ils été totalement exaucés ? Ne sont-ils pas, plus que jamais, d'actualité ? Alors, je persiste et signe... Piqûre de rappel :  
2010
Smart : dépasser la puissance hard (un monde de brutes) et l'influence soft (la pensée unique anesthésiante), vive l'énergie smart (solutions élégantes et intelligence collective) !  
2009
Sérendipité : surprise, surprise ! Sachons favoriser les découvertes inattendues, heureuses, capitales, en décalage par rapport à ce qu'on attendait a priori. Ce n'est pas ce qu'on souhaitait, tant mieux...  
2008
Surf, équilibre dynamique : naviguer sur la vague du changement au lieu de construire des digues avec l'illusion d'arrêter le flot !  
2007
Incertitude assumée : finies les certitudes d'hier, mais celles de demain sont introuvables. Normal : un univers durablement incertain nous impose de composer avec l'incertitude...  
2006
Imagination créatrice : l'avenir est à inventer, pas à prédire. Lucidité, créativité et volonté mènent plus loin que la boule de cristal. On le sait, alors... y'a plus qu'à !  
2005
Vrai changement : voir large, viser loin, agir en profondeur, aux niveaux pertinents, plutôt que tenter de modifier des effets sans regarder leurs causes...  
   
2011
En ce début 2011, sacrifions à l'air du temps et ajoutons des vœux pour une année d'indignation ! A condition toutefois de dépasser l'effet de mode, d'élargir le propos et de consommer l'indignation en sandwich entre un préalable (s'étonner) et un postalable (s'engager) : étonnez-vous... indignez-vous... engagez-vous !  
  S'étonner avant de s'indigner, c'est commencer par prendre ses distances vis à vis de ce dont on s'indigne. Ne pas simplement être indigné par la façon dont se joue le jeu mais aussi, bien plus fondamentalement, être critique sur la nature du jeu. Corollaire : changer de regard et analyser la situation au vu des variables les plus déterminantes - au premier rang desquelles, bien sûr, les changements de paradigmes. Sans cette démarche préalable de distanciation, d'étonnement, l'indignation reste superficielle et ne peut prendre tout son sens.  
  S'engager, car il ne suffit pas d'exprimer une indignation formelle - encore moins de se rallier à celle d'autrui... - en termes abstraits, de façon désincarnée ou sur des enjeux lointains. Si elle n'est qu'un sujet de bavardage pour la cafétéria ou les dîners en ville, elle ne produira rien d'utile. Il revient à chacun de s'impliquer, de définir et piloter sa trajectoire, ou sa projectoire - individuellement et collectivement, de façon autonome et interdépendante. Sinon ? Sinon, l'indignation devient exaspération. Les signes ne manquent pas. "La France s'ennuie", écrivait Viansson-Ponté peu avant mai 1968. Aujourd'hui, écrirait-il que "la France s'exaspère" (et pas seulement la France) ? Le scénario tunisien peut se jouer, mutatis mutandis, dans d'autres contextes - ici, non pas contre un régime, mais contre un système. Et pas forcément toujours de façon raisonnablement maîtrisée...  
  Donc, meilleurs vœux pour une année d'indignation... mais surtout d'étonnement et d'engagement ! Suite > Rebond sur l'étonnement...  
  Jean-Pierre Quentin  
 
NDLC "Pourquoi ne reçois-je plus votre lettre ?" "M'avez-vous désabonné ?" "Auriez-vous arrêté d'écrire ?" Etc. En effet, en 2010, la lettre quasi-mensuelle a été plus quasi que mensuelle, désolé ! Problème "technique". En janvier, j'ai subi une opération ophtalmique bénigne. Un accident chirurgical a fait que ce qui devait améliorer ma vue l'a fortement dégradée. Cela affecte particulièrement mes performances en lecture et écriture (pour un intello, c'est ballot !). J'ai dû hiérarchiser les priorités... tant pis pour la lettre. Mais ce n'est que provisoire : à très bientôt !
 

Voir tous les vœux électroniques d'Algoric depuis le précédent millénaire >> Vœux 2010 (puis suivre les liens)  
Un peu plus... >> Changement, mutations, paradigmes...  
 
     
Haut de la page Lettres précédentes

 
Mars 2010
Pump up... 2) Sous l'écume du buzz

Aveuglés par l'évidence !



Face aux crises, ce qu'on fait ne correspond pas à ce qui se passe. Souvent. Pour cause d'écarts entre les pratiques et les besoins : on s'épuise à essayer d'améliorer les pratiques... quand c'est l'analyse des besoins qu'il faudrait reconsidérer. A quoi bon perfectionner les réponses, quand elles ne viennent pas en face des bonnes questions ?
Lire l'article >> Sous l'écume du buzz

Quelques exemples.

La qualité d'une équipe découle-t-elle directement de la qualité des joueurs qui la composent ? Si cette condition était suffisante, l'équipe de France de football s'en sortirait mieux ! Ce qui est vrai pour une formation sportive l'est pour toute collectivité, associative, professionnelle, institutionnelle...
>> Panne d'intelligence collective : comme des bleus...

Petits chefs tyranniques ou actionnaires cupides, suffit-il d'identifier des coupables (ou de recruter quelques DRH) pour régler la question de la souffrance au travail chez France Télécom ? Le groupe peut-il faire l'économie d'une interrogation plus profonde et (im)pertinente sur sa stratégie ?...
>> Pénurie d'intelligence stratégique : management suicidaire...

HEC, autre coupable désigné. Peut-on raisonnablement accuser son enseignement d'être à l'origine des crises qui se répètent et s'amplifient depuis un quart de siècle ? Là aussi, il faut regarder sous l'écume du buzz... >> Carence en intelligence critique : l'école vilipendée...

L'Europe s'essouffle depuis des années. Heureusement, les dirigeants de quelques grands Etats membres ont à cœur de la stimuler... du moins à en croire des discours incantatoires. Mais si on gratte un peu... >> Déficit d'intelligence institutionnelle : l'ectoplasme européen...

Lire l'article >> Sous l'écume du buzz


L'évidence aveugle quand elle ne crève pas les yeux. (Gustave Flaubert)
Je ne vois pas avec mes yeux mais avec ma raison. Sinon je verrais le soleil qui tourne autour de la terre. (Denis Diderot)
Il n'y a pas de faits, seulement des interprétations. (Friedrich Nietzsche)
Je crains que notre éducation trop soigneuse ne donne que des fruits nains. (Georg Christoph Lichtenberg)

Pump up the volume, 2e épisode >> Sous l'écume du buzz

 
     
Haut de la page Lettres précédentes

 


Smart, donc élégant...
  Une attitude smart, c'est un état d'esprit et un style élégants, adaptés au besoin d'ouverture qu'accentuent les mutations en cours : délicatesse morale et intellectuelle, raffinement des valeurs, attention aux autres... C'est le fondement de l'intelligence relationnelle, en association avec un climat de confiance, de loyauté, de solidarité...
Elégant, donc efficace...
  Une solution élégante a le génie de la simplicité, condition pour dénouer la complexité. C'est l'efficacité effective, soucieuse d'incidences en profondeur plutôt que d'impact apparent, d'action sur les causes plutôt que de cosmétique sur les effets. Loin de l'efficience des moyens, mesurée par des indicateurs étriqués, c'est l'efficacité de l'intelligence stratégique, qui s'apprécie au regard de finalités choisies. C'est aussi l'efficacité collective des systèmes et des acteurs...
Efficace, donc innovant...
  Une pratique efficace, dans un contexte de changement, c'est souvent une pratique innovante. Ce n'est pas innover pour innover. C'est déployer l'innovation globale - technique, sociale, organisationnelle, culturelle... et surtout l'intelligence prospective : mettre en perspective (les mutations de l'environnement), en cohérence (la complexité des systèmes) et en synergie (les acteurs et leurs aspirations)...
Elégance, efficacité, innovation en 2010...
  Ouverture, complexité et changement s'accélèrent et augmentent le besoin de smart. Or, dans la vie publique et professionnelle, dans le management et la gouvernance, dans les choix stratégiques et au quotidien, la "crise" a révélé un grave déficit de smart... Au-delà du pouvoir hard et de l'influence soft, place à l'énergie smart !
  A nous de faire de 2010 une année très smart...
  Jean-Pierre Quentin
>> Energie smart : le défi de l'élégance
>> Simplexité : l'efficacité des systèmes complexes
>> Innovation sociale : réponse aux aspirations en mutation

Voeux d'hier... et avant-hier...
2009 >> Voeux de bonheur... Quel bonheur ?
2008 >> Pour une année de (ré)créativité !
2007 >> Sans peur du futur...
2006 >> Inventons notre avenir !
2005 >> Un tournant !! Aller tout droit ??
2004 >> Horizons incertains... Equilibres délicats...
2003 >> Une année décloisonnée !
2002 >> Débordante de créativité !
2001 >> Un autre siècle, un autre regard...
  ...  
1986 >> Perspectives pour l'an 2000
  ...  
1982 >> Le tournant de la civilisation...
  ...  
 
     
Haut de la page Lettres précédentes

 
Octobre 2009
Mutation & gouvernance - Relations acteurs/systèmes/environnements

Suicides, foot, HEC, Lisbonne...
Potion Nobel pour crise de croissance


D'après les médias, France Télécom a connu en 2008-2009 une forte vague de suicides causée par la brutalité de ses méthodes managériales... Pour les amateurs de sport, faute d'un nouveau Zidane, l'équipe de France de football n'a rien à espérer d'une Coupe du Monde 2010 où, d'ailleurs, elle usurpe sa place... Selon le livre à succès d'une ancienne élève repentie, l'enseignement d'HEC a favorisé le triomphe de l'hypercapitalisme et la faillite économique qui en découle... A en croire les gouvernements européens, l'application du Traité de Lisbonne va enfin relancer la construction européenne et permettre à l'Union d'assumer ses responsabilités planétaires...

Que valent de telles analyses que, par la grâce du harcèlement médiatique, chacun peut lire et entendre vingt fois par jour, avant de les répéter à son tour ? Et que valent celles, d'inspiration radicalement différente, que nous proposent par exemple les prix Nobel d'économie 2009 ? Bien que moins médiatisées, elles ne sont pas dénuées d'intérêt ! Compréhensibles, opérationnelles, convaincantes... mais contre-tendancielles, défaut rédhibitoire - à moins que la pensée unique ne se lézarde enfin ? Résumé lapidaire : il existe d'autres voies plus satisfaisantes et plus efficaces que celles où nous nous enlisons obstinément, réduites à des figures imposées anachroniques, dirigisme et marché, voire leurs caricatures, hiérarchie pyramidale et compétition bestiale...

Les habituels diagnostics à la tronçonneuse, focalisés sur des crises "en soi" (ici crise de méthodes de management, là crise du système financier, ailleurs crises "causées par" la mondialisation ou la société numérique, etc.), logiquement suivis de "mesures" tout aussi spécifiques, donc structurellement inopérantes, ou même contre-performantes, commencent enfin à susciter le doute. Et à laisser un peu de place à des visions plus prospectives, plus globales, plus ouvertes. Un exemple en est bien sûr cette chronique qui, depuis le précédent millénaire, propose un autre regard sur ce qui doit être vu plus largement comme une crise de croissance de notre société en mutation... De même, le diagnostic des Dr Nobel se veut plus distancié que les approches traditionnelles, segmentées et réductrices, des désordres que révèlent nos exemples... Lire l'article >> Pump up the volume - 1) Nobel 9 : autre chose, autrement...

 
     
Haut de la page Lettres précédentes

 
Septembre 2009
-> Crise = menace + opportunité... - www.algoric.eu

Pas une crise, Sire, une révolution...


Une émeute ? Non, Sire, une révolution ! Il est désormais de bon ton de citer cette réplique, en remplaçant émeute par crise. C'est révélateur du glissement des lectures dominantes de la situation : après y avoir vu une crise cyclique, redevable de remèdes permettant que tout rentre dans l'ordre tôt ou tard, on admet désormais que, plus profondément, il y a autre chose. A quand l'étape suivante, avec une nouvelle reformulation comme : Une révolution ? Non, citoyen, une mutation ! Il reste encore quelques préalables à accomplir... Lire l'article >> La crise... Et après ? Et vous ?


Représentations de la crise - www.algoric.eu
>> Crise "en soi" ou révélateur ? C'est comme l'adolescence...
>> La crise et le système : principaux scénarios
>> Les représentations des prescripteurs et décideurs
>> Une autre lecture : et si Gaston Berger avait raison ?
>> Conséquences opérationnelles

Quelle mutation ?
• L'avènement de la "société de l'intelligence"... >> www.algoric.eu/atom/mutatio.htm
• 25 ans de Mutation... >> www.algoric.eu/Pdik/Diffusion/2006-07.htm#703s
• Le tournant de la civilisation... >> www.algoric.com/y/futuribGG.htm

Qui suis-je, d'où viens-je, etc. ?

Ayant à peine assuré un service minimum sur LinkedIn ou autres FaceDeBouc, je suis de plus en plus souvent interpellé sur ma discrétion dans les réseaux numériques. Face à une curiosité insatiable, en attendant une éventuelle présence accrue sur les sites sociaux patentés, cédons aux amicales pressions avec ce lien >> www.algoric.eu/cata/jpq.htm

 
     
Haut de la page Lettres précédentes


Abonnez-vous... c'est gratuit ! -> indiquer vos coordonnées ici

Les questions abordées sur ce site en termes généraux ont des traductions opérationnelles
et des applications pratiques dans des actions d'accompagnement (conseil, formation, coaching)
élaborées et mises en œuvre avec nos partenaires >>> contactez-nous !
algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.eu


2008-2009
Pas une crise, Sire, une révolution... .. septembre 2009 >>>

Prospective pour tous .. juillet 2009 >>>

RSE : une idée d'avance ? .. juin 2009 >>>

Européennes cornéliennes .. mai 2009 >>>

Europe ? Bof... .. avril 2009 >>>

Smart power... .. mars 2009 >>>

Mieux que l'influence .. février 2009 >>>

Bonheur .. voeux 2009 >>>

Refuser la fatalité de la crise .. décembre 2008 >>>

Désapprendre .. novembre 2008 >>>

La télé-commande fonctionne ! .. octobre 2008 >>>

Communiquer après... ou avant ? .. octobre 2008 >>>

Effets d'optique(s) .. octobre 2008 >>>

e-book : la communication contre l'innovation .. septembre 2008 >>>

2007-2008
Communication iconoclaste .. août 2008 >>>

Les gens sérieux ne font pas de bruit... .. juillet 2008 >>>

10 ans... et après ?.. juillet 2008 >>>

Variations pour saute-mouton... .. juin 2008 >>>

Génération sui generis... .. mai 2008 >>>

Traquer les fausses évidences .. avril 2008 >>>

Des pyramides pour surfer ? .. avril 2008 >>>

Le millefeuille de l'intelligence.. mars 2008 >>>

Contre la prospective.. février 2008 >>>

L'innovation, c'est dépassé ! .. janvier 2008 >>>

Naviguer dans la vague... .. voeux 2008 >>>

A quand une Europe iconoclaste ? .. nov. 2007 >>>

Révolution copernicienne ou mini mini mini ? .. sept. 2007 >>>

Communication d'hier et de demain .. été 2007 >>>

2006-2007
. Bouillons de culture .. juin 2007 >>>

. Main droite ou main gauche ? .. mai 2007 >>>

. Méfions nous de l'intelligence ambiante !.. avril 2007 >>>

. Flash "Nine-eleven"... .. Flash 1er avril >>>

. 25 ans de mutation... .. N° spécial >>>

. Mémétique, papa pique et maman coud.. mars 2007 >>>

. Le cd-rom de Neandertal .. fév. 2007 >>>

.Convergence numérique, tique tic.. jan. 2007 >>>

.La chrysalide écartelée..... voeux 2007 >>>

.Europe : panne... crise... rupture..... déc. 2006 >>>

.Réussir les cinq phases du changement.. nov. 2006 >>>

.Vues prospectives et systémiques au Café du Marketing.. oct. 2006 >>>

.Spécial . Coffre aux trésors.. sept. 2006 >>>

.Société civile et gouvernance européenne.. sept. 2006 >>>

2005-2006
.Cluster contre Colbert .. juin 2006 >>>

. L'entrepreneur, un philosophe en action ? .. mai 2006 >>>

. Routine et critique cul par-dessus tête .. avril 2006 >>>

. Europe et problématiques : le problème, c'est le problème .. mars 2006 >>>

. Les 3 leviers : l'outil, la communication, l'organisation.. février 2006 >>>

. Etonnez-moi !.. janvier 2006 >>>

. Inventons notre avenir !.. voeux 2006 >>>

. Sans glob, on blog à part !.. novembre 2005 >>>

. Entre modes et méta-tendances .. octobre 2005 >>>

. Des besoins saturables aux aspirations contradictoires .. septembre 2005 >>>

2004-2005
- Management-zapping ou management-synthèse ? .. juillet 2005 >>>

- Ressources et défis de la dématérialisation .. juin 2005 >>>

- L'iceberg de la communication stratégique .. mai 2005 >>>

- La simplicité se conquiert .. avril 2005 >>>

- Une Constitution très "tendance" .. mars 2005 >>>

- Combattre le syndrome du dîner de cons .. février 2005 >>>

- Réhabiliter et rénover la pédagogie
.. janvier 2005 >>>
- Le tournant .. voeux 2005 >>>
- Vertus du diagnostic clinique .. nov.-déc. 2004 >>>
- Changer de changement, pour changer vraiment .. octobre 2004 >>>

- Constitution européenne : faut-il tout jeter ?.. septembre 2004 >>>

2003-2004
- Apprivoiser les technologies combinatoires... ... août 2004 >>>

- Spécial : "appel à témoins" Gepetto... ... juillet 2004 >>>

- Le retard du politico-institutionnel... ... juin 2004 >>>

- Décision : le clou qui dépasse attire le marteau... ... mai 2004 >>>

- Processus coopératifs : l'Europe défricheuse... ... avril 2004 >>>

- Intelligence, créativité, performance... ... mars 2004 >>>

- Prospective, information, décision... ... février 2004 >>>

- Influence et manipulation... ... janvier 2004 >>>

- Adieu 2003... ... voeux 2004 >>>

- Spécial Europe 2004 : 3 défis historiques ... décembre 2003 >>>

- Ethique, étiquette : sommes-nous concernés ? ... novembre 2003 >>>

- La vraie vie est comme une page web... ... octobre 2003 >>>

- Plaidoyer pour le retour de l'honnête homme... ... septembre 2003 >>>
2002-2003
- Confusions et désinformation : apologie de l'irish coffee ... août 2003 >>>
- Small restera-t-il beautiful ? ... juillet 2003 >>>
- "Si t'y es pas t'as tout faux" : l'entreprise, acteur de la vie publique ? ... juin 2003 >>>
- Entre sage-femme et tire-bouchon : le coaching à la façon d'Agatha Christie ... mai 2003 >>>
- Anticiper les risques : principe de précaution... ou vertu de prudence ? ... avril 2003 >>>
- La rumeur, entre pensée magique et désinformation ... mars 2003 >>>
- "Négociation" interculturelle : multilinguisme ou espéranto ? ... février 2003 >>>
- Pour une année décloisonnée ! ... voeux 2003 >>>
- Forme et fond : le riche et le pauvre ? ... décembre 2002 >>>
- Lobbyings d'hier et de demain ... novembre 2002 >>>
- Signaux blèmes et tendances fourbes ... octobre 2002 >>>
- L'information et ses pièges ... septembre 2002 >>>
2001-2002
- Prolégomènes à toute démarche réseau (juin 2002)
- Spécialiste et généraliste : vertus du diagnostic clinique (mai 2002)
- Managers débordés : trop de techniques, pas assez de méthode (avril 2002)
- Droit et Société : conçu pour protéger, le droit menace (mars 2002)
- Efficience ou efficacité ? Recettes ou méthode ? (février 2002)
- Culture & Business : Bourdieu, Maîtres du Monde et Big Brothers de tout poil (janvier 2002)
- Pour une année débordante de créativité... (voeux 2002)

2000-2001

Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre