Citations 5

L'Histoire, c'est du vrai qui devient faux.
Le mythe, c'est du faux qui devient vrai.

Jean Cocteau

Page d'accueil algoric
Autres citations
Cette semaine
Epigraphes
La mondialisation illustrée :
les 65.000 km parcourus par les matières premières et composants d'un jean...

Complexité...
The Guardian - Courrier international 2/8/01


Une paille seule ne fait pas un radeau. Tocqueville
Indien



Imaginez qu'un rhinocéros pénètre, en cet instant, dans cette salle.
Nul doute qu'il aurait sur nous un grand pouvoir.
On peut penser qu'il ne disposerait d'aucune autorité.

Jean-Paul Sartre


Rien ne rehausse l'autorité mieux que le silence, Faut-il en dire plus ?...
splendeur des forts et refuge des faibles.

Charles de Gaulle cf. la mise en pratique par son ami Churchill...


J'ordonne ou je me tais.
Napoléon


Nous sommes lucides. Nous avons remplacé le dialogue par le communiqué. Informer vers... ou communiquer avec ?
Albert Camus

Réforme agraire
"Au Zimbabwe, nous appliquons le principe ‘un homme, une voix’...
Et JE suis cet homme"
Dessin de Kal (The Economist)



Qualités de base d'un système :
fragmenter pour être efficace, réunir pour être utile.

Georges Guéron
Napoléon : de loin... de près... Napoléon- - René Dubos : penser globalement, agir localement R. Dubos



Je me croirais le plus heureux des mortels, si je pouvais faire que les hommes pussent se guérir de leurs préjugés. J'appelle ici préjugés, non pas ce qui fait qu'on ignore de certaines choses, mais ce qui fait qu'on s'ignore soi-même.
Montesquieu

Il n'y a pas d'enthousiasme sans sagesse
ni de sagesse sans générosité.

Paul Eluard

Pour savoir comment vous y prendre avec vous-même, utilisez votre tête,
Mais pour savoir comment vous y prendre avec les autres, utilisez votre cœur.
Si quelqu'un vous trahit une fois, c'est sa faute,
S'il vous trahit deux fois c'est votre faute.

Eleanor Roosevelt



Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit : "Fermez la porte, il fait froid dehors",
qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée.

Pierre Dac
-> Message émis, message perçu...



Une interprétation exégétique des règles
ne doit pas prévaloir sur leur interprétation finaliste.

Moi


Aux yeux de la Loi, un gredin qui la tourne est moins à craindre en son action
qu'un homme de bien qui la discute avec sagesse et clairvoyance.

Georges Moinaux, dit Georges Courteline




Petit prince
Idigoras y Pachi - El Mundo - Courrier international 26/7/01



Les œuvres d'art appartiennent à ceux qui les regardent. à condition qu'ils puissent les regarder...
attribué à Lao-Tseu



Mieux vaut allumer une chandelle que maudire l'obscurité. Les talons aiguille selon Minolta
Chinois



Certains livres semblent avoir été écrits, non pour nous instruire,
mais pour qu'on sache que l'auteur savait quelque chose.
Communication : le riche et le pauvre
Johann Wolfgang von Goethe



Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question,
une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée.
Coluche
Haro sur la technoguimauve !

Caroline B. avait fait Sciences po, mais pas l'Éna, ce qui lui avait permis de continuer à parler français avec naturel, tout en comprenant le dialecte technocratique que jargonnaient ceux qui en sortaient. Cet idiome venait du français, dont il conservait les adverbes en -ment (fondamentalement, essentiellement, principalement), jugés chics, les noms en - (société, collectivité, faisabilité), abstractions n'engageant personne, et ceux en -isme (urbanisme, socialisme, collectivisme), permettant de faire des tas ; il les organisait autour des verbes du premier groupe (décider, changer), faciles à conjuguer, sous la forme de propositions relatives (qui, que, dont, mais pas les frères duquel, auquel, trop casse-gueule), accrochées les unes aux autres en tel nombre qu'à la fin d'une phrase, l'auditeur le plus attentif en avait complètement oublié le sujet. Cette façon de parler donnait l'impression d'une grande hauteur de vue conceptuelle et pouvait s'adapter à n'importe quel thème, puisque aucune réalité n'y figurait jamais que sous une forme dénoyautée, cuite et déjà emballée ; elle permettait aux hommes politiques d'enchaîner les discours en donnant l'impression qu'ils maîtrisaient la question, quelle qu'elle fût.

Le président, bien avant son élection à la magistrature suprême, parlait couramment celle langue technocratique dont ses assistants, énarques aussi, lui fournissaient chaque jour des kilomètres ; il débitait donc ces longs rubans de guimauve dès qu'une estrade se présentait. Comme il avait du tempérament, pour animer un peu l'affaire et ne pas s'endormir au son de sa propre voix, il s'était mis à vouloir accentuer certains mots en fronçant le sourcil, suivant les leçons de son conseiller en communication. Mais quel que soit le mot qu'il accentuât, où qu'il l'eût choisi dans son discours, il sonnait creux, et le futur président, pas plus bête qu'un autre, le jour où il prononça «superstructure conjoncturelle» d'un air presque bouleversé, finit par s'en rendre compte. C'est ainsi que Caroline B., bilingue et compétente, entra dans son équipe. Fermement décidée à introduire du concret dans son vocabulaire, elle détourna à son profit un slogan inventé par de jeunes humoristes planant dans l'air du temps, qui ne pouvait donner prise à aucune polémique politicienne, et, dans sa simplicité, atteignait une renversante perfection lexicale et syntaxique : «Mangez des pommes !» Les indécis s'y rallièrent en masse, et le président fut élu dans l'enthousiasme ; Caroline B devint conseillère, continua à écrire et à traduire, mais eut aussi le droit de parler.

Alix de Saint-André, Papa est au Panthéon, Gallimard 2001

Patagon aérien et génie de la languePatagon aérien et génie de la langue (gastronomie et philologie selon Air France)
La technocratie,
apogée du scientisme des ingénieurs
Fondements et développements de l'arnacologie
Exercice pratique


Après Loft Story...
La communication, exercice délicat...
Patrick Chappatte - Le Temps - Courrier international 6/7/01

Comment peut-on s'appeler "algoric"... ?



-> Les iconoclastes... Voir aussi... un e-bouquin de J-P Quentin :
Communication iconoclaste
un autre regard sur les relations acteurs/systèmes/information
>>> introduction : La cible se rebiffe >>> présentation >>> sommaire >>> commander


Accueil Algoric Prestations Références Publications Thèmes Autre regard Globs Lettre
www.algoric.eu