www.algoric.com . JPQ / HEC-Exed novembre 2005  
 
1c . A lire également dans ce dossier


Document 2 : Quelques pratiques d'entreprises et institutions

Entreprises et institutions peuvent avoir des approches très diversifiées de la prospective, selon leur taille, leur secteur d'activité, leurs analyses ou intentions stratégiques. De plus, elles sont loin de toutes se référer à une même définition d'un terme qui, selon les interlocuteurs, peut désigner des réalités très différentes.

Une constante quand même : la référence plus ou moins explicite à un "avenir en rupture", qui impose un autre regard d'autant plus "décalé" ou "hors des sentiers battus" qu'il porte sur un monde dont il nous manque un certain nombre de clés - d'où la place accordée à un imaginaire qui, il y a peu, était encore traité comme le mérite tout ce qui n'est pas sérieux...

La réhabilitation du cerveau droit progresse à grands pas - comme le confirme une enquête par entretiens conduite par Eric Seulliet publiée dans "Fabriquer le Futur : l'imaginaire au service de l'innovation" (Village Mondial 2005), dont un extrait est reproduit ci-après.
haut . suite


Document 3 : Regards sur le changement : entre modes et méta-tendances

Les regards vers l'avenir prennent de multiples formes. Sans compter la boule de cristal, trois grandes familles dominent :

1) la prévision, qui dessine les contours d'un avenir en continuité ; elle se réfère au passé, considérant que l'avenir le reproduira (c'est le précédent), lui ressemblera (l'analogie) ou le prolongera (l'extrapolation) ;

2) l'anticipation qui, dans un contexte de forte évolution ou de rupture, s'emploie à détecter des indicateurs de changement (signaux faibles...) et à les qualifier, par exemple en mesurant leur importance ou leur probabilité (tendances lourdes...) ;

3) la prospective, qui s'intéresse moins aux manifestations du changement qu'à ses ressorts, intègre ces indicateurs dans une vision cohérente et ouvre le champ pour mettre en perspective, en relation avec une intention ou un projet, afin de donner un sens à l'ensemble.

Il faut aussi compter avec quelques dégénérescences, notamment les tendances technocratique et superficielle. La première abuse de la mise en équation, la seconde dérape vers la futilité…
haut . suite


Document 4 : Approches de la prospective : bonnes feuilles

L'avenir est ouvert et résulte de la confrontation des plans d'innombrables acteurs. Dans le contexte actuel, où convergent défis et ruptures, la prospective s'impose à tout décideur face aux "mille sentiers de l'avenir" (cf. J. Lesourne). C'est une démarche lucide, aux antipodes de la prophétie illuminée, car il faut penser les transformations à partir d'une réflexion ancrée dans l'action ; c'est pourquoi "le chef d'entreprise est un philosophe en action" (cf. G. Berger). La prospective est aussi une révolution de la pensée en regard des philosophies d'antan, notamment par ses postulats de base selon lesquels "l'avenir est domaine de liberté, de pouvoir, de volonté" (cf. H. de Jouvenel). Ainsi, prospective et stratégie sont généralement indissociables, surtout quand il faut poser les vraies questions, préoccupation première de cette "indiscipline intellectuelle" qu'est la prospective (cf. M. Godet). Indiscipline qui, comme telle, va de pair avec le droit ou le devoir de dire non, passage obligé pour ceux qui ont "le goût de l'avenir" (cf. J.C. Guillebaud). Pour "changer de regard et renouveler les concepts", il faut mesurer la portée d'un changement d'état qu'illustre la métaphore du mystère de la vapeur (cf. J.P. Quentin). Et comme les concepts passent par des mots, leur renouvellement peut aussi passer par un autre regard sur "les mots de la prospective" (cf. A. Braun)
haut . suite


Plan du dossier :
Editorial
1 - La prospective pose, propose, impose un autre regard
2 - Quelques pratiques d'entreprises et institutions
3 - Regards sur le changement : entre modes et méta-tendances
4 - Approches de la prospective : bonnes feuilles
5 - Références et liens.
Sommaire détaillé
Sommaire
PDF

-> accueil algoric.com algoric, catalyseur d'intelligence . (c) Jean-Pierre Quentin . www.algoric.com