. Brèves avril-mai 2002 .

 

Mai 02

Développement local : Sète comme port du Massif Central.
Neuf départements du Massif Central viennent de se fédérer pour mettre en place une stratégie de développement durable des territoires ruraux. Si cette initiative se concrétisait, le port de Sète deviendrait le port de commerce du Massif central. (Midi libre 28/5/02).

Retour à la liste

Un moustique transgénique pour stopper l'avancée du paludisme ?
Le paludisme tue entre un et trois millions de personnes à travers le monde chaque année et, comme beaucoup d'autres maladies véhiculées par des insectes, il gagne du terrain dans de nombreuses régions où les moustiques deviennent résistants aux pesticides. Des chercheurs de la Case Western University (Ohio), en collaboration avec leurs homologues allemands, sont parvenus à modifier génétiquement des moustiques dans le but d'intervenir dans le cycle de vie du Plasmodium, le parasite à l'origine du paludisme. Celui-ci se développe dans l'intestin de l'insecte, puis s'échappe à travers la paroi pour entrer dans la glande salivaire du moustique, d'où il peut être transmis à de nouvelles personnes. Le gène modifié du moustique provoque la sécrétion d'une protéine qui couvre la paroi et bloque le passage du Plasmodium. Les moustiques ne semblent pas être affectés par cette modification de leur génome et poursuivent un cycle de vie normale. Trois essais menés sur des souris indiquent que la capacité des moustiques à propager le paludisme est fortement réduite, sinon éliminée. Certains chercheurs critiquent cette approche arguant que, bien que prometteurs, ces travaux n'aboutissent qu'à des résultats à court terme et privent de budgets d'autres approches visant à infléchir le cycle de vie, soit du Plasmodium, soit du moustique. [Boston Globe 23/05/02 : New role for mosquito : disease fighter - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Les traducteurs, un "cinquième pouvoir" qui passe inaperçu .
Traducteurs et interprètes font partie intégrante de la nouvelle réalité kosovare. Présents dans toutes les institutions importantes, on les remarque toujours en compagnie de personnes qui ont de l'autorité. Inévitables, ce sont eux qui traduisent les règlements, certificats, rapports et autres documents. Ce groupe invisible de personnes constitue aujourd'hui l'unique lien entre le pouvoir international et la population locale. Beaucoup pensent même que l'unique pouvoir réel est celui des traducteurs... >>>

Voir aussi... Pouvoir et pouvoirs, illusions et réalités

Retour à la liste

Degré zéro du discours électoral.
"Clairement, il faut faire en sorte, dans ce pays, que des messages forts répondent aux problèmes majeurs sur le terrain."
Cette phrase, qui a l'air d'un pastiche, a bel et bien été prononcée. Dans une chronique du Monde, Bertrand Poirot-Delpech s'interroge sur le développement de cette cette anémie graisseuse du langage public... >>>

Retour à la liste

Culture et résultats électoraux.

Démocratie et démagogie sont dans un bateau...

Retour à la liste

Donner un nouveau "look" à la propriété intellectuelle.
Le lancement de Creative Commons, une entreprise dont le capital s'élève déjà à un million de dollars, devrait être annoncé avant la fin de la semaine à Santa-Clara (Californie). Son conseil d'administration se compose d'un professeur de droit de la propriété constitutionnel de la Duke Law School, d'un professeur de génie informatique du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et du directeur du Berkman Center for Internet and Society de la Harvard Law School, tandis qu'un professeur de droit, également spécialiste de la propriété intellectuelle au sein de la Stanford Law School [Lawrence Lessig], assumera la présidence de Creative Commons. Les principaux objectifs de cette entreprise sont de s'opposer activement à l'extension abusive des lois sur la propriété intellectuelle, d'identifier clairement tout matériel, en particulier informatique, pour lequel l'inventeur souhaite le libre accès, et de créer des systèmes de lecteur Internet capables d'identifier et d'autoriser l'accès public. Dans ce contexte, les détenteurs de la propriété intellectuelle de certaines applications pourront opter pour une réduction d'impôts plutôt que de vendre leurs inventions. Un musicien ou un informaticien pourra proposer un produit gratuit sans contrainte juridique, tout comme un concepteur graphique pourra autoriser l'utilisation de son travail sous certaines conditions. [New York Times 13/05/02 : A new direction for intellectual property - www.adit.fr]..

>> Internet : le destin tragique d'une invention formidable. Lawrence Lessig : La loi devient un outil garantissant que les nouvelles inventions ne puissent pas chasser les anciennes... >>>

>> Epigraphes / L. Lessig : Nous devons veiller à ce que les gens qui ont des idées du XXe siècle ne puissent pas contrôler la manière dont la créativité s'exprimera au XXIe >>>

Retour à la liste

Développement durable : adieu le plastique, vive les matériaux végétaux ?
Un nouveau matériau à base de maïs - biodégradable et non polluant - prétend détroner les plastiques issus du pétrole... >>> mais on les appelle aussi emballages 100% transgéniques : derrière les fibres se profilent les OGM... >>>

Retour à la liste

Robotique domestique : la domotique va-t-elle enfin démarrer ?
Jusqu'à présent, la domotique était réservée à une clientèle de luxe. Aujourd'hui, des entreprises comme Audio Advisors de West Palm Beach (Floride), Smart Systems Technologies d'Albuquerque (New Mexico), ou Axiom Design de Pleasanton (Californie), toutes membres de la Custom Electronic Design & Installation Association, sont persuadées que la domotique va connaître une croissance spectaculaire, estimant que son chiffre d'affaires, qui s'élève actuellement à 800 millions de dollars par an, devrait atteindre entre six et huit milliards de dollars en 2006. Deux indicateurs semblent confirmer cette nouvelle : l'arrivée sur le marché de la domotique de grandes entreprises comme Microsoft, Intel et Cisco et un très large consensus quant à la nécessité de définir des standards communs à l'ensemble des produits de la domotique. [Chicago Tribune 26/05/02 : Wired and ready - www.adit.fr].

Retour à la liste

Robotique agricole : bientôt des tracteurs sans conducteur.
Une équipe d'ingénieurs agronomes travaille en étroite collaboration avec John Deere et CNH Global, deux grands constructeurs de machines agricoles, afin de concevoir un tracteur équipé d'un gyroscope, du GPS, de capteurs ultrasensibles, de caméras vidéo et d'un ordinateur de bord. L'objectif est de disposer d'un engin autonome capable de labourer des champs. Grâce au GPS, ces tracteurs sont déjà plus précis qu'un véhicule classique et permettent des rendements accrus. Par ailleurs, ils sont programmés pour effectuer de manière autonome le trajet qui sépare le garage des champs à cultiver. Il reste à optimiser les performances des capteurs qui, pour l'heure, n'offrent pas véritablement de solution quand le tracteur par exemple croise le chemin d'une vache égarée dans un champ. Le prix de ce tracteur constitue également encore un frein à son développement. A lui seul, le système de guidage coûte 100 000 dollars, soit un prix identique à celui d'un tracteur classique. [Washington Post 22/05/02 : Driverless tractors tested in Illinois - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Robotique psychique : vers des ordinateurs qui perçoivent les émotions humaines ?
L'idée que l'ordinateur puisse percevoir les émotions des êtres humains ne relève plus uniquement de la science fiction. Durant les années 70, Paul Ekman, psychologue à l'Université de Californie à San Francisco avait classé de multiples expressions faciales et les mouvements qui y sont associés en 44 unités discrètes. Ce système apparemment cohérent dans les cultures les plus différentes, constitue la base des derniers travaux réalisés par une équipe de l'Institute for Neural Computation de l'Université de Californie à San Diego. Ces chercheurs ont examiné plus de 100 000 visages, analysant chaque changement d'expression au cours d'expériences différentes, afin de concevoir un lexique d'expressions du visage humain. Il y a dix ans déjà, les résultats obtenus lors du programme Sexnet de l'Institute for Neural Computation, visant à faire la distinction entre des visages masculins et féminins privés de tout repères significatifs comme les cheveux ou les poils, se sont avérés plus fiables que les observateurs humains. Le travail mené actuellement par cette équipe pour doter l'ordinateur de points de repère fiables lui permettant de "comprendre" l'être humain, intègre la reconnaissance d'expressions, des mouvements du corps, de l'évolution des inflexions de la voix et des signaux métaboliques. L'enseignement à distance, la robotique, voire la psychothérapie, sont les principaux domaines qui pourraient bénéficier des premières applications issues de ces travaux. [Chicago Tribune 20/05/02 : Computers trace faces, force debate - www.adit.fr].

Retour à la liste

Robotique ludique : après "Mindstorms", Lego dévoile une version de "Spybotics".
Célèbre dans le monde entier pour ses kits de construction pour enfants et adultes, Lego a toujours su s'adapter à son époque. Ainsi cette entreprise a lancé dès 1998 le kit d'assemblage robotique baptisé "Mindstorms" et destiné aux enfants de douze ans et plus. Pour ce faire, Lego a fait appel aux talents des programmeurs de Motorola. Utilisant le logiciel NQC, basé sur le langage de programmation C, Mindstorms permet la construction de robots capables de résoudre le cube de Rubik, de jouer du xylophone et de guider un cerf volant. Dans le courant de l'été 2002, Lego va lancer une version baptisée "Spybotics" au prix de 60 dollars. Destinée à des enfants de huit à douze ans, elle privilégie l'interaction homme-machine. C'est donc tout naturellement que Lego est partenaire de l'aventure FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), le concours mondial de construction de robots, une compétition qui accueillera 1 250 jeunes dans l'Etat d'Illinois en décembre prochain. [Chicago Tribune 13/05/02 : Lego reveals Spybotics kits for younger set - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Défense/Ethologie/Entomologie : des abeilles dressées pour détecter des explosifs.
Depuis 1998, le Pentagone a investi vingt-cinq millions de dollars dans la recherche sur les "systèmes biologiques contrôlés". C'est dans ce cadre que le Defense Sciences Office de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), en collaboration avec l'Air Force Research Laboratory de Brooks Air Force Base (Texas), mène des recherches depuis trois ans sur des colonies d'abeilles qui ont permis d'aboutir à des résultats étonnants. Ainsi deux heures suffisent pour dresser une abeille à rechercher des produits explosifs tels que le 2,4-dinotrotoluène (DNT) ou des résidus de TNT. Les Sandia National Laboratories d'Albuquerque (New Mexico) et le Southwest Research Institute de San Antonio (Texas) participent également à ces recherches sur la détection d'explosifs à l'aide d'abeilles. Spécialisés depuis déjà longtemps dans la recherche sur l'apprentissage des abeilles, des biologistes de l'Université du Montana ont constaté qu'il suffit de dresser une seule abeille pour qu'elle transmette son savoir-faire à toute la ruche. Travaillant en collaboration avec l'Oak Ridge National Laboratory (Tennessee), ces chercheurs ont alors conçu des "ruches intelligentes" qui surveillent les abeilles afin de détecter des traces de spores bactériennes sur leurs corps et développer ainsi une méthode qui permette de déceler la présence dans l'air de bactéries comme celle de la maladie du charbon. [New York Times 13/05/02 : Bees learning smell of bombs with backing from Pentagon - www.adit.fr]..

Retour à la liste

C'est prouvé : la télévision rend violent.
Pour les scientifiques, la question est tranchée. La violence sur le petit écran se répercute sur le comportement des enfants et des adultes... >>>

Violence ou ressources publicitaires, il va falloir choisir ! - Choc des tendances : TV, violence et obésité
- Un malade mental attaque le conseil municipal de Nanterre
- Avis aux responsables d'antenne : violence et sexe ne sont pas vendeurs

Retour à la liste

Traitement de la dépression : étonnant placebo.
Le nombre d'Américains consultant un généraliste à la suite d'une dépression est passé de quatorze millions en 1987 à vingt-cinq millions en 2001. Dans ce contexte, l'American Journal of Psychiatry a publié les résultats de plusieurs études portant sur l'effet positif d'un placébo, lors d'essais cliniques réalisés sur des patients volontaires auxquels étaient prescrits des antidépresseurs comme le Prozac, le Paxil ou le Zoloft. L'une de ces études visant à comparer les effets de l'herbe de St-Jean et du Zoloft a abouti à un résultat étonnant. Ainsi, des effets positifs ont été enregistrés chez 32% des patients traités avec le placebo, contre 24% pour l'herbe de St-Jean et 25% pour le Zoloft. Les spécialistes soulignent qu'un médecin généraliste consacre en moyenne vingt minutes par mois à un patient dépressif, tandis que les volontaires pour les études cliniques sur les antidépresseurs passent huit semaines en compagnie de psychothérapeutes. Sans vouloir déconseiller l'utilisation d'antidépresseurs, les chercheurs soulignent néanmoins que les mécanismes neurologiques de la dépression restent largement inexpliqués. [Washington Post 07/05/02 : Against depression, a sugar pill is hard to beat - www.adit.fr].

Retour à la liste

-> Impertinent ? ...Esprit partenarial : pourquoi pas l'Administration ?

La démarche partenariale relève avant tout d'un état d'esprit. Ce principe est supposé s'appliquer aussi aux administrations, services publics et assimilés. Il devrait même s'y appliquer en priorité s'il est vrai que ces nobles institutions sont "au service" du public. Des progrès considérables ont été faits depuis quelques années - sauf peut-être chez certains organismes sociaux, que la décence m'interdit de citer, dont l'état d'esprit est plutôt celui de la sangsue - mais il reste du chemin à parcourir.

Humeur suggérée par un des épisodes du rodéo administrativo-déclaratif que connaît en cette saison toute entreprise ou profession libérale : l'exemple est tout petit, ce qu'il illustre l'est un peu moins. En France, la hauteur du papier habituellement utilisé est de 29,7 cm (format A4). Les formulaires de l'administration fiscale sur lesquels doivent être déclarés les comptes annuels (bilan, etc.) ont une hauteur de 30,4 cm. Sans justification apparente, cette fantaisie a probablement un charme délicieusement exotique pour quelques poètes bureaucrates nichés dans leur écrin de poussière.
Pour le boutiquier qui n'y a pas pris garde, ou dont le photocopieur ne dispose pas de la fonction "réduction", le problème est que, lors de l'étape suivante du parcours administratif (enregistrement au Greffe du Tribunal de Commerce), sa liasse fiscale sera rejetée parce qu'il manque une ligne sur certaines pages... en réalité d'ailleurs sa liasse pourra être acceptée PUIS retournée avec injonction chaleureuse de repasser par la case départ (sans recevoir etc.). Les formalités administratives ont cette particularité que plus on parle de leur réduction, plus leur nombre et leur raffinement augmentent - on en a d'ailleurs beaucoup parlé depuis quelque temps. Est-il nécessaire de les aggraver avec de tels enchaînements de tracasseries complémentaires pourtant assez faciles à désamorcer ? A condition de le vouloir. Et de considérer que, même s'ils ne sont pas personnellement concernés par les 35 heures, les boutiquiers pourraient employer leur temps de façon plus productive... y compris au bénéfice de la collectivité.

Dans d'autres cas, si "l'usager" ne peut manquer de rester perplexe (au moins les premières fois), c'est heureusement à l'organisme émetteur qu'il reviendra in fine de gérer la contradiction. Ainsi des cotisations de retraite Organic qui doivent être réglées en utilisant "l'enveloppe retour" fournie, large de 20,3 cm... dans laquelle doit être inséré un papillon qu'on a eu la bonne idée d'élargir à 21,3 cm, "A JOINDRE IMPERATIVEMENT SANS PLIER NI RATURER AVANT LE" (en majuscules dans le texte). Je dois à l'honnêteté d'avouer qu'il n'est pas fait mention explicite d'une interdiction de... découper le centimètre excédentaire !

Retour à la liste

Avril 02

PME-grands groupes : la nouvelle fracture sociale.
Rémunération inférieure, trente-cinq heures aléatoires, faible protection en cas de licenciement... les salariés des PME sont de plus en plus défavorisés par rapport à ceux des grandes entreprises. Des inégalités qui deviennent un sérieux handicap pour recruter. (L'Usine nouvelle 25/04/02).

Retour à la liste

Une usine mobile sur les champs de bataille.
Fini les stocks de pièces de rechange. L'armée américaine a inventé un système laser capable de solidifier des poudres de métal ou des pâtes de polymères pour fabriquer les éléments nécessaires à la réparation de ses chars ou de ses canons. >>>

Retour à la liste

Election présidentielle : Le Pen et ses sources d'inspiration.

La "profession de foi" électorale du candidat Jean-Marie Le Pen comporte des citations qui, bien que non attribuées à leurs auteurs, donnent une apparence d'éclectisme, allant du I had a dream de Martin Luther King ("J'ai fait un rêve...") à la "force tranquille" de François Mitterrand.

Le Pen peine...Plus révélateur est probablement l'épigraphe, qui couvre toute la première page ("socialement à gauche, économiquement à droite... nationalement de France"), qui nous suggère une vague réminiscence de programmes scolaires un peu oubliés. Pour rafraîchir les mémoires, voici la traduction française du texte initial : "Notre National-Socialisme est le futur de l'Allemagne. Bien que ce futur soit économiquement résolument à droite, nos cœurs resteront à gauche. Mais par dessus tout, jamais nous n'oublierons que nous sommes Allemands" (Adolf Hitler, 29/11/32). Malgré un important ravalement de façade pour parvenir à une apparence de respectabilité, Le Pen et ses amis ne peuvent s'empêcher de puiser l'inspiration dans la doctrine nazie. Par ailleurs, la liberté n'est pas l'indépendance...

Chacun est libre de ses opinions, mais si vous choisissez de vous laisser berner, ne venez pas ensuite pleurer qu'on vous a trahi...

Quant aux abstentionnistes, coupables de complicité passive, qu'ils n'oublient pas que la démocratie et le droit de vote ne s'usent que si l'on ne s'en sert pas !

 

Lendemain d'élection :
l'autruche et le thermomètre
.

Commentaires après le 1er tour de l'élection présidentielle : "la situation est grave".Démocratie Bien sûr, parce que des valeurs fondamentales de notre civilisation sont en cause. Mais aussi parce que les choses ne se passent pas comme elles auraient dû ! Deux exemples ressassés : les contre-performances, voire les "dangers" des sondages ; la "légitimité limitée" de tous les candidats.

Les sondages : avant le 1er tour, ils attribuaient des scores aux candidats - c'est d'ailleurs un peu ce qu'on en attend parfois. Les mieux dotés pouvaient être gratifiés de 15 à 20 % d'intentions de votes - soit un score inférieur de moitié à celui du grand vainqueur de ces sondages : les NSP (petit mélange d'indécis, d'abstentionnistes, de volages, de dépités...). L'ampleur de cet électorat flottant relativise bigrement la valeur des scores, mais peu importe : on chipote sur les 16,8 ou les 17,3 % de tel ou tel, sans s'interroger sur la destination finale des 35 % d'objets votants non identifiés... Le thermomètre a fait son travail, mais ce qu'il met en lumière ne nous convient pas - qu'à cela ne tienne, faisons l'autruche. Lendemain d'élection, surprise : les 35 % ne se sont pas répartis au prorata !!
La politique de l'autruche ne suffit plus
- mais on ne veut toujours pas regarder les choses en face, alors il n'y a plus qu'à casser le thermomètre. Par exemple (et ça sort de Sciences Po !) interdire les sondages quelques jours avant le second tour pour éviter la rétroaction sur les intentions de vote - ce qui, entre autres, illustre le mépris dans lequel on tient aussi bien l'acteur (l'électeur) que le système (la démocratie)... ou traduit une telle peur de l'information non maîtrisée qu'on préfère ouvrir les portes à la rumeur et à la désinformation !

La légitimité limitée : un exemple parmi bien d'autres des débats pseudo-scientifiques qui détournent l'attention des vraies questions. Constat n° 1 : jamais autant de candidats (16) n'ont participé à une élection présidentielle. Constat n° 2 : jamais le score des "vainqueurs" n'a été aussi faible. Isolant ce 2è constat, nombre de commentateurs se répandent en propos définitifs : non seulement ce faible score illustre la décrédibilisation des partis et hommes politiques, mais plus gravement il traduit une crise de régime ou un rejet du système... Avant de grimper au cocotier, je suggère de faire un peu d'arithmétique élémentaire : une répartition égale des voix entre 16 candidats donne 6 % à chacun ; celui qui obtient 18 % "fait" donc 3 fois mieux que la moyenne. Avec 11 candidats, la moyenne aurait été de 9 % - le score de 18 % ne représentant alors que 2 fois la moyenne. D'accord, le raisonnement est léger, de même que la démonstration qui le soutient... Mais alors, que dire du poids des commentaires que dénonce cet exemple ? Un peu de bon sens, que diable.

Ce qui est en cause, ce n'est pas le thermomètre mais l'usage qu'on en fait - cette affirmation ne nie en rien la nécessité de se doter d'instruments pertinents de gestion et de contrôle ! Et quand on a décidé de jouer à l'autruche, on peut au choix casser le thermomètre ou en faire un usage dévoyé. Il est évident que ça ne règle rien... et que ça peut créer des dégâts collatéraux.

(Dessin de Knoff - Le Soir, Bruxelles)

Retour à la liste


Un CV européen pour favoriser la mobilité.
Après le calcul sur le calibre de la courgette et la réglementation sur les plaques d'immatriculation, l'Union européenne vient de franchir un pas supplémentaire dans l'harmonisation.-> Mutation des métiers, diversification des compétences... Avec l'adoption du "Format européen pour le curriculum vitae", la Commission a mis en oeuvre les recommandations qui avaient été faites par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE lors du Conseil européen de Lisbonne, en mars 2000. A cette époque, les Quinze avaient souhaité lancer un "curriculum qui favorise la mobilité tout en contribuant à l'évaluation des connaissances acquises". Le modèle privilégie la simplicité et la clarté, dans le but de simplifier sa lecture. Son utilisation ne sera pas obligatoire, mais on peut imaginer qu'il s'imposera rapidement comme une référence incontournable. Les informations présentées sur ce document sont regroupées en plusieurs chapitres [voir tableau]. En plus des renseignements personnels, il faut spécifier ceux relatifs aux activités professionnelles exercées, en précisant le type d'entreprise pour lequel on a travaillé et le type de responsabilités que l'on y a exercées. On passe ensuite à la formation, tant scolaire que professionnelle, avec les diplômes obtenus. Il est également possible de mentionner les compétences acquises sur le terrain et qui ne sont pas toujours reconnues par des documents officiels. Le candidat doit aussi mettre en évidence sa capacité à travailler en équipe dans une langue différente de sa langue maternelle. Une place est réservée aux connaissances des nouvelles technologies.
Enrico Netti , Il Sole/24 Ore (extraits), Milan (Courrier international 18/04/02) .

Formation, enjeu stratégiqueCompétences, formation, éducation : composantes et finalités d'une démarche de formation conçue en tant qu'enjeu stratégique >>>

Retour à la liste

Vers une meilleure protection de l'intimité des internautes [?].
A l'occasion de la Computers, Freedom and Privacy Conference qui se déroule à San Francisco, le World Wide Web Consortium, responsable des normes appliquées pour la "toile", a dévoilé un système permettant de protéger chaque internaute contre les pratiques discutables utilisées dans le secteur du commerce électronique. Baptisé P3P (Platform for Privacy Preferences), ce système permet aux utilisateurs de vérifier si les pratiques d'un site visité correspondent aux préférences qu'ils ont enregistrées. Microsoft a déjà intégré une forme provisoire du P3P dans Internet Explorer 6, et AT&T diffuse un outil gratuit téléchargeable encore plus puissant. Bien que 40% des sites Internet les plus importants comptent l'adopter immédiatement, d'autres attendent pour voir la réaction du public. L'Internet Education Foundation souligne que ce système n'empêche nullement tout site visité de recueillir des données. Certains partisans d'une protection plus stricte font remarquer qu'une large acceptation du P3P par le public court-circuiterait l'adoption de législations plus sévères. [Wall Street Journal 16/04/02 : Standards group approves privacy system for web sites - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Défense et agro-alimentaire : l'Armée développe un sandwich "longue durée".
Domaine en pleine expansion, la conception de nouveaux aliments intéresse plus particulièrement les chercheurs de l'armée américaine, en particulier ceux du laboratoire de Natick (Massachusetts), spécialisé dans la recherche de produits faciles à transporter et pouvant être conservés durant de longues périodes. Ils viennent de mettre au point un sandwich dont la durée de vie, en l'absence de réfrigération, est de trois ans. Pour y parvenir, les chercheurs de ce laboratoire ont utilisé tout le savoir-faire actuel en matière de conservation alimentaire. Ainsi l'utilisation de sauces naturellement acides empêche le développement de bactéries. Les sandwiches sont emballés sous vide et dans un matériau qui les protège de la lumière et de l'humidité. Le paquet contient également des polymères capables d'absorber l'oxygène libre. L'Armée compte mettre ces sandwiches en "service actif" dès l'année 2004. Quant à l'industrie agro-alimentaire, elle s'intéresse de près à ce type d'innovation. [Boston Globe 13/04/02 : Army develops a sandwich to stand the test of time - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Droit et Société : faut-il assimiler les blancs et les nuls aux abstentionnistes ?

Dans ma traque quasi-obsessionnelle des confusions de notre temps, j'ai récemment insisté sur certaines dérives consistant à mélanger le jeu et la règle du jeu [cf. notamment le droit menace]. Le contexte électoral nous rappelle que la "grande sagesse" du législateur n'est pas exempte de telles dérives lorsqu'elle décompte comme "non exprimés" les votes blancs et nuls. Mises à part quelques ignorances (ratures...) ou maladresses (taches...), ces derniers traduisent une double expression : au niveau du "jeu" (je manifeste mon insatisfaction parce qu'aucun candidat ne me convient...) et au niveau de la "règle" (je viens voter pour marquer mon attachement au système). Au contraire, l'abstention traduit un manque d'intérêt pour ce système.

Les premiers, conscients de bénéficier d'un privilège rarissime en ce bas monde (le droit de vote), manifestent leur attachement au régime démocratique et aux valeurs qui le sous-tendent. Les seconds expriment leur mépris ou, est-ce vraiment moins grave, leur indifférence pour tout ça. Ce n'est pas tout à fait la même chose. N'est-il pas coupable de les assimiler ?

Retour à la liste


Robotique : déjà une réalité à l'hôpital.
Secteur en pleine expansion, fonctionnant 24 heures sur 24, et manquant de personnel qualifié, l'activité hospitalière est parmi les premiers domaines à utiliser des robots autonomes. Pyxis Corporation a déjà installé près d'une centaine de robots HelpMate dans des hôpitaux, parmi lesquels onze centres appartenant à la Veterans' Administration. Mesurant 1m70 pour un poids de 200 kg, TOBOR est équipé de piles qu'il doit recharger deux fois par jour. Un sonar et des capteurs infrarouges lui permettent de se déplacer dans les couloirs tout en évitant les obstacles. Par ailleurs, il communique avec les ascenseurs, qu'il emprunte, via un signal radio. Si TOBOR achemine dans chaque service des médicaments et des sacs à intraveineuse dont le code-barre correspond à un patient déterminé, il ne transporte jamais de sang, des produits de chimiothérapie ou certains produits narcotiques. Une équipe de Carnegie Mellon University a d'ores et déjà développé un robot qui parle, pouvant être utilisé pour guider des personnes âgées dans des maisons de retraite, et un déambulateur "intelligent" capable d'orienter et de soutenir une personne handicapée. Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology perfectionnent, quant à eux, des robots dotés d'un dispositif de reconnaissance vocale et pouvant assurer des tâches ménagères simples. [Washington Post 03/04/02 : Robots make the rounds to ease hospitals' costs - www.adit.fr]..

Retour à la liste

Prédateurs : une loi contre les mercenaires.
Le ministre de la Défense a présenté, mercredi 3 avril en Conseil des ministres, un projet de loi visant à lutter contre la pratique des mercenaires. Agissant pour leur propre compte et tirant avantage des tensions ou conflits armés au sein d'Etats dont ils ne sont pas ressortissants, les mercenaires déstabilisent les régions où ils interviennent, aggravent les atteintes aux Droits de l'Homme et favorisent un excès de violence duquel ils retirent un profit financier personnel. Définie par la convention de Genève du 12 août 1949, l'activité de mercenaire sera fortement réprimée pour les ressortissants français ou les personnes domiciliées en France. [GouvHebdo-08/04/02].

Retour à la liste


Choc des tendances : TV, violence et obésité. C'est prouvé : la TV rend violent


C'est prouvé : la TV rend violent

Le choc des tendances
Les enfants qui regardent trop la télé ont tendance à être violents.
Les enfants qui regardent trop la télé ont tendance à être obèses.
“Si je pouvais t’attraper, j’te mettrais une raclée.”

02-04-2002
UNE TENDANCE LOURDE

    Selon deux études qui viennent d’être rendues publiques, l’“épidémie” d’obésité qui touche les Etats-Unis atteint de plus en plus les enfants, souligne The New York Times : plus de 20 % des moins de six ans sont trop gros, un chiffre qui a plus que doublé par rapport à 1970. Et 1 sur 10 est considéré comme cliniquement obèse.

Dessin de Mike Keefe (Etats-Unis)
paru dans The Denver Post.
courrierinternational.com


Retour à la liste

Nouveaux métiers, TIC, enseignement : la création de jeux vidéo dispose désormais de ses formations.
En 1988, le DigiPen Institut of Technology de Redmond (Washington), spécialisé dans l'animation et la simulation informatiques notamment pour les architectes, a décroché un contrat pour la réalisation d'une série de dessins animés. Hélas, seuls trois informaticiens qualifiés ont pu être recrutés, alors que le DigiPen Institut of Technology en recherchait une trentaine pour pouvoir honorer le contrat. Aussi a-t-il pris la décision de créer ses propres cours d'animation en collaboration avec le British Columbia Institute of Technology et son client Nintendo. Aujourd'hui, le Georgia Institute of Technology lui emboîte le pas en proposant à son tour une maîtrise de concepteur de jeux vidéo. Quant à l'Université de Californie du Sud, elle inaugure un enseignement identique durant l'automne prochain, alors que le Rochester Institute of Technology (New York) et les Art Institutes International de San Francisco ont déjà créé un "bachelors" dans cette spécialisation. Les étudiants y suivent des cours de design en 3D, de programmation de médias numériques, de composition pour médias interactifs, avec l'espoir de décrocher un poste chez Sega, Electronic Arts ou Konami. [Chicago Tribune 01/04/02 : No longer fantasy : college degrees in video game creation - www.adit.fr].

-> accueil algoric.com version actuelle...

 

Retour à la liste Haut de la pageSuite


 

 

Page d'accueilPage d'accueil - (c) Jean-Pierre Quentin www.algoric.com